Ile Maurice: Sabordement - Le «Kaparine» retiré de la rade la semaine prochaine

21 Septembre 2019

La Mauritius Ports Authority (MPA) s'apprête de nouveau à faire couler des navires abandonnés dans la rade de Port-Louis. Il s'agit cette fois du Kaparine, bateau appartenant à Sooresh Jitsing, un habitant du Nord.

Le bateau est enregistré sous le nom de la société Kaparine Ltd, qui n'existe plus. Ce bateau a été abandonné dans le bassin du Caudan depuis des lustres, explique-t-on du côté de la MPA. Le capitaine Barbeau dit avoir utilisé tous les moyens pour convaincre les propriétaires de se faire connaître et un avis dans la presse est le dernier recours. À partir de là, le propriétaire a jusqu'à mardi, soit sept jours, pour se manifester.

Le bateau abandonné n'est plus apte à prendre la mer et doit être enlevé au plus vite. La MPA se réserve le droit d'en disposer comme bon lui semble. D'autres propriétaires de bateau se trouvant dans la même situation ont été informés, eux aussi. Selon toute indication, le bateau sera sabordé comme l'ont été d'autres bateaux de pêche et embarcations depuis 2018.

Ce n'est pas la première fois que le Kaparine fait parler de lui. Le député Showkutally Soodhun avait posé une question parlementaire, le 3 avril 2014, au sujet des épaves de bateaux qui représentent un danger dans nos eaux territoriales. Selon le Hansard, le Kaparine fait partie des «épaves» recensées par les gardes-côtes. À l'époque, le ministre Anil Bachoo devait dire qu'aucun des bateaux ne posait problème, en l'absence de plaintes.

Depuis, les choses ont changé, avec des développements dans la zone du bassin du Caudan. Un projet de marina pour accueillir des catamarans est en gestation. Le bassin sera nettoyé bientôt. Surtout que le bateau est un «eyesore» et pose un problème de sécurité maritime. L'express a tenté en vain de contacter Sooresh Jitsing. Ses proches, que nous avons joints au téléphone, disent être sans nouvelle de lui.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.