Angola: Les femmes appelées à multiplier leur visibilité sociale

Luanda — La Ministre d'Etat aux Affaires sociales, Carolina Cerqueira, a appelé samedi les femmes africaines à multiplier leur participation et leur visibilité dans les instances de prise de décision, de la base au plus haut niveau, en contribuant à la résolution des problèmes au niveau local, national, régional et international.

Intervenant au Forum des Femmes, qui s'est penché sur leur rôle dans la promotion de la culture de paix, dans le cadre de la Biennale de Luanda, Carolina Cerqueira a affirmé qu'il était fondamental pour les femmes d'être à l'avant-garde des mouvements.

Elle a souligné la nécessite pour les femmes d'être audibles, soit de faire entendre leur voix, et de demeurer unies avec courage et espérance, afin que l'on vive une nouvelle ère de paix effective dans le continent et que l'on construise des sociétés prospères et aimées de tout le monde.

«Les femmes sont une force essentielle des sociétés et représentent actuellement plus de 41 pour cent des travailleurs des pays développés, et 34 pour cent des travailleurs au niveau mondial », a souligné la ministre angolaise.

« Il s'avère donc urgent d'unir les efforts pour la construction d'une Afrique à laquelle l'on a tant songée, une Afrique sans conflit, inclusive, aux citoyens éduqués et salutaires. Ce n'est qu'ainsi que nous pourrons atteindre un développement durable, une croissance économique et une justice sociale ayant comme base un haut niveau de développement humain », a-t-elle ajouté.

A ce sujet, elle a dit que les femmes angolaises continuaient à promouvoir la paix et à la préserver au niveau familial, communautaire et civique, par la multiplication des programmes d'éducation au sein des communautés et d'assistance sociale et juridique gratuite, d'appui aux populations vulnérables, de la médiation des conflits et, au niveau plus haut, d'observation électorale.

La ministre a souligné que la biennale de Luanda, qui réunit les peuples, les aspirations de toutes les générations et la diversité culturelle était donc la preuve évidente que tout le monde avait droit à la paix.

Et pour que la paix soit effective, elle doit être bâtie sur la compréhension mutuelle et la solidarité intellectuelle, a enfin ajouté la ministre d'Etat aux Affaires sociale.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.