Cameroun: Grand Dialogue national au pays - Le SDF dénonce les manœuvres du RDPC parti au pouvoir

23 Septembre 2019

Le Social Démocratique Front (sdf) dénonce les manœuvres du Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais (rdpc) parti au pouvoir à Yaoundé dans les consultations préparatoires au niveau des régions.

Des dérapages.

Des manœuvres pour sans doute plomber l'action du premier ministre, qui va conduire le Grand Dialogue National. Le parti de la balance qui suit avec intérêt l'évolution des consultations préparatoires au grand dialogue national fait état de « dénonciations récurrentes, des dérapages et dysfonctionnements observés par ses responsables régionaux au niveau des gouverneurs des régions. Notamment, les centre, le littoral et l'ouest »

Le RDPC partout

Ce constat alarme et remet considérablement en cause le caractère inclusif de ces consultations préparatoires. De fait et pour le parti de John Fru Ndi « inviter les élites universitaires, anciens membres du gouvernement, commerçants, syndicalistes et autres chefs traditionnels, tous membres du RDPC n'obéit pas à l'esprit républicain, ni multi partisan du grand dialogue national annoncé par le président de la république » Toutes choses qui constituent un handicap à la recherche efficiente et consensuelle d'une paix durable au Cameroun.

Le premier ministre interpellé.

Le SDF « s'indigne et désapprouve les dérapages des gouverneurs des régions qui compromettent le succès du Grand Dialogue National qui jusqu'ici très bien initié par les services du premier ministre » Bien plus, le Sdf qui réaffirme sa volonté ferme de contribuer à la réussite de cette rencontre historique exhorte la diligence du premier ministre, chef d'orchestre du grand dialogue de « rappeler les gouverneurs à l'ordre et remodeler structurellement les consultations en cours dans les régions dans l'optique d'intégrer toutes les couches politiques, économiques et socioculturelles »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Camer.be

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.