Cote d'Ivoire: Santé - Le gouvernement affiche son soutien aux cliniques privées

21 Septembre 2019

Le ministre de la Santé et de l'Hygiène publique a présidé la 5e édition du déjeuner-débat de l'Acpcil jeudi 19 septembre.

Le secteur privé de la santé bénéficie d'une attention particulière de la part du gouvernement ivoirien. Le ministre de la Santé et de l'Hygiène publique, Aka Aouélé Eugène, l'a signifié hier, lors de la 5e édition du déjeuner-débat de l'Association des cliniques privées de Côte d'Ivoire (Acpci) tenue dans un réceptif hôtelier de la commune du Plateau.

A cette occasion, revenant sur l'importance du secteur privé dans le secteur de la santé, il a salué les investissements qui sont réalisés et promis être toujours disponible pour accompagner les patrons des cliniques privées dans leurs actions visant à offrir de meilleures qualités de soins aux populations à travers l'amélioration des plateaux techniques.

D'ailleurs à ce propos, Dr Joseph Boguifo, président du Conseil d'administration de l'Acpci, a souligné que la santé occupe une place importante dans le programme "Sublime Côte d'Ivoire" censée faire du pays, l'une des 5 premières destinations d'Afrique à l'horizon 2025. « Etre le hub de la santé dans la sous-région demande à nos structures privées d'être à la pointe de l'équipement médical.

Cela demande aussi à notre pays d'être à la pointe dans la qualité des soins de santé, de sorte à attirer tous ceux qui voudront se soigner dans notre pays », a-t-il laissé entendre.

En vue de permettre au secteur privé de la santé de relever les défis, Dr Joseph Boguifo a décliné l'action de l'association qu'il dirige en trois axes majeures : A savoir, premièrement accompagner les structures privées de santé à développer leurs plateaux techniques, deuxièmement, les aider à financer l'acquisition des appareils à travers le financement bancaire et troisièmement, faire en sorte de bénéficier du code des investissements en matière de santé. Sur l'ensemble de ces questions, des échanges ont eu lieu.

A noter que deux communications au cours de ce déjeuner-débat ont orienté les échanges entre les dirigeants des cliniques privées.

Le premier a porté sur le thème « Nouveau code d'investissement : quels avantages pour le secteur privé de la santé ? » et le second, sur « Matériel médical reconditionné : quels avantages ? »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.