Cote d'Ivoire: Concours administratifs - La mise en garde d'Issa Coulibaly

21 Septembre 2019

« Tous ceux qui seront pris en flagrant délit de fraude aux concours de la Fonction publique seront sanctionnés ». Comme il l'a déjà fait à maintes reprises, le vendredi 20 septembre, le ministre Issa Coulibaly a encore mis en garde les éventuels fraudeurs aux différents concours de la Fonction publique.

Le ministre de la Fonction publique insiste sur le fait que le temps des réseaux (fraudes) est fini. « Le meilleur réseau pour être admis au concours reste le travail et une bonne préparation », conseille-t-il. Aussi invite-t-il « les candidats et leurs parents à se détourner des vendeurs d'illusions qui ne font que s'enrichir à leurs dépens ».

En effet, des individus sont passés maîtres dans l'art de promettre le succès aux concours de la Fonction publique, moyennant des sommes d'argent. Chaque année, des démarcheurs proposent leurs services aux candidats et à leurs parents. Si les fraudeurs ont parfois réussi par le passé, les choses se sont compliquées pour eux ces dernières années, grâce au programme de digitalisation qui a cours à la Fonction publique. Issa Coulibaly l'a expliqué le vendredi 20 septembre.

Il faut que tout candidat à un concours de la Fonction publique sache que tout le processus est informatisé depuis les inscriptions jusqu'à la proclamation des résultats. Tout est fait pour « réduire considérablement l'intervention humaine ». De sorte à contrarier toute velléité de fraude, explique le ministre.

Mais, comme les professionnels de la fraude n'en démordent pas, Issa Coulibaly saisit chaque occasion pour les prévenir qu'il les attend de pied ferme.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.