Cote d'Ivoire: Lutte contre le cancer du sein et du col de l'utérus - Près de 500 femmes dépistées à Gonzagueville

22 Septembre 2019

La fondation des femmes sunamites en action poursuit sa quête qui est de réduire le taux de cancer chez les femmes à travers sa caravane de sensibilisation et de dépistage gratuite du cancer du sein et du col de l'utérus.

Pour cette étape, c'est la commune de Port-Bouet précisément le quartier de Gonzagueville qui a abrité l'évènement.La campagne de sensibilisation s'est déroulée ce samedi 21 septembre 2019 au Centre de santé urbain. Et ce sont près de 500 femmes qui ont pu connaitre leur statut.

Au cours de cette journée, des conseils pratiques ont été donnés à ces dernières sur ces cancers qui endeuillent des familles. Amien Dominique, conseillé municipal, a, au nom du maire Emou sylvestre, remercié la fondation et ses partenaires notamment la Brvm, l'Aibef, etc. pour cette initiative « grandeur nature » et a prié pour que se poursuive cette action sociale en faveur des femmes.

Dr Waota Tidiane, directrice du centre de santé urbain de Gonzagueville, a également salué ses hôtes pour cette campagne de sensibilisation et de dépistage. Pour elle, cette initiative apporte une bouffée d'oxygène et cadre avec la politique du ministère de la santé. La directrice a déploré le faible taux de dépistage sur son centre. Selon elle, en 2018, ce sont près de 324 femmes qui se sont fait dépister.

Quant à madame Kanga Eugénie, représentant la présidente de la Fondation des femmes sunamites en action, elle a présenté un bilan à mi-parcours des actions menées sur le terrain. Selon elle, ce sont plus de 3000 femmes qui ont été dépistées au cours de cette année. C'est pourquoi avant la fin de cette caravane qui a sillonné de nombreuses villes et communes d'Abidjan, elle est satisfaite du bilan dit elle « positif ». Madame Kanga, a, une fois de plus insisté sur le fait qu'il faut se faire dépister et faire fi des préjugés pour sauver des vies. « Vaut mieux agir que de réagir face à ce tueur silencieux », insiste-t-elle.

Des femmes qui ont pu bénéficier de cette séance de dépistage se sont exprimées. Koné Mariam et N'Guessan Martine se sont dites heureuses de connaitre leur statut, de se savoir saines. Martine a affirmé avoir eu très peur de faire le dépistage à cause des préjugés, idem pour Koné Mariam qui a souligné qu'elle a eu plusieurs occasions sans toutefois pourvoir emboiter le pas aux autres femmes. « C'est l'ignorance qui tue », aussi invite-t-elle ses sœurs à suivre son exemple.

Par ailleurs, une autre campagne de sensibilisation et de dépistage gratuite est prévue à Cocody le 12 octobre. Et un diner gala de bienfaisance qui aura lieu le 26 octobre prochain mettra un terme à cette caravane.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.