Angola: João Lourenço se solidarise avec les victimes de l'explosion survenue à Cabinda

Luanda — Le Chef de l'Etat angolais, João Lourenço, a manifesté dimanche sa solidarité avec les 14 travailleurs grièvement brûlés dans l'explosion d'une chaudière de goudron, survenue samedi dans une entreprise de construction civile, à Cabinda (extrême nord-ouest de l'Angola).

« On fait tout pour sauver la vie des sinistrés », dit le Président dans un message via Twitter, souhaitant « prompte guérison » aux victimes.

Acheminés, peu après l'explosion, vers la capitale du pays, les sinistrés, dont neuf techniciens chinois, sont assistés depuis dans un hôpital de Luanda, où, malheureusement, l'un d'eux est mort des suites des graves brûlures souffertes au corps lors de l'explosion.

L'accident a eu lieu à 16 heures locales, à Chiazi, localité située à 18 kilomètres au nord de Cabinda, chef-lieu de la province du même nom.

La chaudière, de fabrication artisanale, contenait près de mille mètres cubes de goudron, quand les techniciens procédaient au traitement de cette substance sombre et visqueuse.

Une faille enregistrée dans le système de contrôle de fonctionnement de cette machine à haute température, a provoqué l'explosion, qui lâcha brutalement le goudron déjà très chaud vers les techniciens qui travaillaient proche de la chaudière, a-t-on appris sur le terrain.

Les sinistrés sont arrivés à Luanda à bord d'un avion de la Force aérienne angolaise.

Opérant à Cabinda depuis huit ans, l'entreprise de construction civile « Zambiami » emploie 200 travailleurs, dont 100 chinois, parmi lesquels des ingénieurs civils, des architectes et d'autres techniciens du secteur.

Ayant quitté Luanda samedi, le Président João Lourenço est arrivé dimanche à New York, où il va participer à la 74ème session de l'Assemblée générale des Nations Unies, dont les travaux se poursuivent jusqu'au 30 septembre 2019.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.