Cote d'Ivoire: Issa Coulibaly dévoile les grands chantiers de la fonction publique

23 Septembre 2019

Le ministre de la Fonction publique était l'invité des rédactions de Fraternité Matin, le 20 septembre.

« Les droits et obligations du fonctionnaire : Enjeux et perspectives pour la redynamisation de l'Administration publique ivoirienne ». C'est autour de ce thème que le ministre de la Fonction publique, Issa Coulibaly, a entretenu l'auditoire dans le cadre du rendez-vous des invités des rédactions de Fraternité Matin.

Inscrite au nombre des priorités de la gouvernance du Président de la République Alassane Ouattara, la fonction publique a entrepris un certain nombre de chantiers pour la redynamisation et la performance de l'Administration publique ivoirienne ainsi que l'amélioration des conditions de vie et de travail des fonctionnaires.

A en croire le ministre Issa Coulibaly, la fonction publique est passée de la gestion manuelle à la gestion numérique de la carrière des fonctionnaires. Ce qui a nécessité un important investissement, puisque cette réforme se décline en trois phases. Il s'agit de la mise en place du système intégré de gestion des fonctionnaires et agents de l'Etat (Sigfae), ainsi que l'informatisation de tout le processus d'organisation des concours.

La performance de cette réforme a permis de démasquer plus de 1200 fonctionnaires fictifs. L'Etat a alors réalisé une économie de près de 40 milliards de Fcfa. Le nombre exact de fonctionnaires à ce jour est de 220.774. Pour une masse salariale qui est passée de 46% des recettes fiscales en 2014, à 39% en 2019, avec une prévision de 35% en 2022.

Recrutement et renforcement des capacités

Mais avant, le cadre de travail à la fonction publique a été amélioré avec la déconcentration des services par la création de 33 directions régionales. Ce qui a nécessité la construction et la réhabilitation de bâtiments, pour un coût global de trois milliards de FCfa. L'autre axe prioritaire pour doter la Côte d'Ivoire d'une administration forte et dynamique est le recrutement de nouveaux fonctionnaires. Surtout le renforcement des capacités du personnel étatique. Depuis 2011, 82.697 nouveaux fonctionnaires ont été recrutés par voie de concours.

Au niveau du renforcement des capacités, ce sont plus de trois milliards de FCfa qui ont été déboursés par le gouvernement pour mettre des fonctionnaires à niveau. « Le Gouvernement a même autorisé, pour la période 2017-2019, le déploiement d'un vaste programme de formation en management des administrations publiques pour les cadres de l'administration publique ivoirienne », précise le ministre Issa Coulibaly.

Au plan social, l'Etat de Côte d'Ivoire a déboursé, depuis 2013, plus de 1500 milliards pour l'amélioration des conditions de vie et de travail des fonctionnaires. Il s'agit, entre autres, du payement de la totalité des revalorisations salariales entre 2006 et 2009, du déblocage des avancements indiciaires au profit de l'ensemble des fonctionnaires en 2014 et 2015.

Célébration du mérite... et sanction

A cela il faut ajouter la reprise des avancements des fonctionnaires, tous les deux ans, et le paiement du stock des arriérés de salaire pour plus 249 milliards de Fcfa. 1.800 agents journaliers ont été intégrés à la Fonction publique.

A côté de tous les sacrifices pour mettre le fonctionnaire dans de meilleures conditions de travail et de vie, le gouvernement exige aussi, de ces derniers, des obligations. Qui tournent autour de la rigueur, du professionnalisme, de la probité et surtout de la discipline. Malheureusement, constate le ministre, certains fonctionnaires ne se soumettent pas à ces exigences. D'où des cas de sanctions disciplinaires qui sont régies par le conseil de discipline.

Devant lequel 2768 agents sont déjà passés, dont 801 ont écopé d'une sanction disciplinaire allant jusqu'à la radiation. Par ailleurs, le mérite des fonctionnaires qui savent se faire distinguer positivement est reconnu. Et cela, depuis 2013, à travers des prix nationaux d'excellence du meilleur fonctionnaire et de la meilleure administration. De 2012 à 2017, plus de 2000 fonctionnaires ont été décorés dans l'ordre du mérite de la fonction publique.

Plusieurs réformes sont en cour pour rendre plus performante l'administration ivoirienne. Il s'agit du pointage biométrique, de la poursuite du processus de digitalisation et de dématérialisation des procédures administratives, de l'adoption du projet de loi portant statut général de la Fonction publique et surtout la pérennisation du système intégré de gestion des fonctionnaires et agents de l'Etat.

Evoquant la question de la grève à la fonction publique, le ministre Issa Coulibaly a déploré que certains syndicalistes agissent en marge des procédures légales et empêchent leurs collègues qui veulent travailler d'avoir accès à leurs bureaux. « Si la grève est un droit, la liberté de travailler est aussi un autre droit », a commenté le ministre de la Fonction publique.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.