Angola: Un grand spectacle musical marque la clôture de la Biennale de Luanda

Luanda — Des musiciens angolais, sud-africains, guinéens, namibiens et égyptiens, ont partagé, dimanche soir, la scène de la baie de Luanda lors du grand spectacle de clôture de la première édition de la Biennale de Luanda qui a eu lieu du 18 au 22 septembre.

Le grand spectacle musical et culturel, qui vise à l'échange d'expérience et la promotion de la Culture de la paix en Afrique, a été témoigné par centaines de fans, ainsi que d'autres personnalités importantes de la musique angolaise.

Se confiant à la presse, le musicien angolais Paulo Flores a déclaré que la Biennale de Luanda a servi d'un échantillon pour que l'Afrique et le monde entier puissent voir le potentiel angolais, où la tradition cimente la culture de la paix.

Pour la sud-africaine Keanogestswe Moekentsane, l'événement a été positif et a permis l'échange entre les jeunes.

Quant à la guinéenne Tshiamo Mokgadi, la réalisation de la biennale a servi à unir les Africains, qui ont présenté leur tradition et coutume par le biais de diverses représentations artistiques.

Au cours de ces cinq jours, les participants ont discuté sur la situation des Africains et l'éducation intersectorielle, la diversité culturelle, ainsi que les valeurs de la paix et de la tolérance.

La Biennale est une plate-forme qui vise à développer et consolider une culture de la paix et non-violence, déclenchant un mouvement panafricain qui promeut la diversité culturelle et l'unité africaine.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.