Angola: La ministre considère l'éducation comme un point d'appui à la paix

Luanda — La ministre de l'Education, Maria Cândida Teixeira, a déclaré dimanche que l'éducation était le point d'appui pour la réalisation de la paix et le développement durable des sociétés.

S'adressant à la presse en marge du Forum panafricain pour la culture de paix, la gouvernante a dit que l'éducation garantissait la tranquillité d'esprit dans toutes les dimensions et latitudes, raison pour laquelle elle doit être considérée comme le meilleur moyen pour l'affirmation sociale des citoyens.

Selon elle, la Biennale de Luanda est la preuve du besoin d'un environnement sain entre toutes les nations et les peuples de différents âges pour apporter l'harmonie, la tranquillité et la paix effective dans le monde.

Cândida Teixeira considère que le manque d'humanisation est inquiétant, conseillant de déployer un effort collectif pour rendre les gens plus humains, en respectant la vie par-dessus tout.

« Tout passe par ce qu'on enseigne aux enfants dès leur plus jeune âge, tout en gardant à l'esprit qu'il faut enseigner les valeurs et les attitudes pour les aider à devenir, en tant qu'adultes, des hommes responsables, capables de respecter les autres pour la construction d'une société saine humanisée.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.