Gabon: La Norvège signe un accord avec le pays pour qu'il ne déforeste pas

Un contrat signé entre Norvège et Gabon stipule qu'Oslo paiera 10 dollars à Libreville pour chaque tonne de carbone non émise en s'abstenant de déforester.

Des défenseurs gabonais de l'environnement s'interrogent sur l'accord que leur pays vient de signer avec la Norvège sur la déforestation. Aux termes d'un contrat annoncé ce week-end, la Norvège versera en effet au Gabon jusqu'à 150 millions de dollars pour le carbone qu'il n'émettra pas au cours des dix prochaines années. Oslo ne paiera que si Libreville parvient à limiter les gaz à effet de serre dus à la déforestation.

Marc Ona Essangui, secrétaire exécutif de l'ONG Brain Forest Gabon, regrette cependant de constater que la première phase du projet, approuvée il y a deux ans, n'a toujours pas démarré. « On annonce la deuxième phase de 150 millions de dollars pour dix ans, comme si la Norvège venait de faire ce don alors que le projet date de 2017, explique-t-il. Les équipes sont en place et n'attendent que le démarrage de la première phase ».

« Or, j'ai l'impression que c'est une opération de communication, poursuit Marc Ona Essangui. Pourquoi ? Les fonds sont gérés par l'Agence française de développement [AFD]. Cela coince au niveau des exigences de l'AFD parce que cette agence doit rendre des comptes à la Norvège. Il y a certaines règles que le Gabon n'a pas encore respectées, mais on passe à la deuxième phase. C'est une opération de communication du Gabon. On est habitués à ce type d'annonces ».

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.