Afrique de l'Ouest: Eliminatoires aller CHAN 2020, Ghana # Burkina Faso - 0-1

23 Septembre 2019

Les Etalons locaux ont arraché une précieuse victoire au bout du temps additionnel, le dimanche 22 septembre 2019 à Kumassi, face aux Black Stars du Ghana en match comptant pour les éliminatoires du Championnat d'Afrique des nations de football (CHAN) de la zone B ouest-africaine.

Le but de Yannick Pognogo place les Etalons en pole position pour une qualification au CHAN 2020 au Cameroun.

L'histoire s'est répétée pour les Etalons locaux, deux ans après l'exploit de Saboteur et ses poulains. En effet, les locaux de 2017 avaient triomphé par 2 buts à 1 à Accra en match retour comptant pour la qualification (après un nul 2-2 de Ouagadougou) au CHAN marocain de 2018.

Cette fois les poulains de Seydou Zerbo Krol n'ont gagné que la première manche mais ont réalisé le même exploit et ont déjà un pied au CHAN Cameroun 2020. L'équipe burkinabè doit cette performance à son attaquant Yannick Pognogo qui a fait parler son instinct de buteur.

Le joueur de l'EFO qui a hérité d'une longue balle de sa défense, est partie dans le dos du teigneux défenseur axial Mohammed Alhassane, pour crucifier le goal ghanéen (90+5) pendant que tous s'attendaient à un nul vierge.

Pognogo a été pourtant privé de ballon tout au long de la rencontre, parce qu'esseulé dans un 4-3-3 obligeant les attaquants de couloirs que sont Mody Cissé et Façaïll Ouédraogo à fournir d'énormes efforts défensifs.

La majeure partie du match a été favorable aux Ghanéens qui ont multiplié des assauts dans le camp des Etalons, sans pour autant pouvoir percer l'axe burkinabè bien contrôlé par Ismaël Zagré.

Aussi, les multiples frappes cadrées des Black Stars locaux ont trouvé le gardien de but et capitaine des Etalons locaux, Aboubacar Babayouré Sawadogo bien inspiré dans ses cages.

Il a sorti le grand jeu pour enrailler toutes les velléités offensives des attaquants ghanéens. Maccarthy Appiah (6e), Emmanuel Gyamfi (28e), Opoku Agyemang Prince (68e) ont tous échoué face à Babayouré.

Le milieu burkinabè a également tenu bon, à l'image d'Ismahila Ouédraogo dit NGolo Kanté et Valentin Zoungrana.

Cependant, certains ont été moins brillants que d'habitude à l'image du latéral droit Sosso Lagwene Issouf (plus à l'aise dans l'axe en club), de l'ailier droit Mody Cissé et du milieu relayeur Shitu Aliou Adjibadé Ayiki.

L'encadrement technique des Etalons aura donc quelques réajustements à faire lors de la manche retour à la mi-octobre.

En attendant, le coach Zeydou Zerbo Krol est satisfait de la prestation de ses poulains.

« Toute victoire est bonne à prendre. Je suis très content cet après-midi. J'ai eu la chance. Mais il va falloir travailler dur pour aborder le match retour avec détermination », a-t-il indiqué. Pour l'unique buteur de la rencontre, Yannick Pognogo, il s'est dit content d'avoir donné la victoire à son équipe.

Il a souligné que l'équipe a travaillé dur pour parvenir à ce résultat en terre ghanéenne. Quant au match retour, il dit être serein.

« Je ne promets rien au match retour mais je demande au public burkinabè de sortir nombreux nous soutenir pour la qualification », a plaidé Yannick Pognogo. Cette victoire à l'extérieur, place les Etalons locaux en pôle position en attendant le match retour dans un mois.

La communauté burkinabè assure le spectacle

Le moins que l'on puisse dire est que les Etalons locaux n'ont pas été orphelins dans leur expédition à Kumassi. Une cinquantaine de Burkinabè vivant dans la capitale de la région d'Ashanti a effectué le déplacement du Baba Yara Stadium pour soutenir les joueurs.

Dans la tribune solaire, avec des drapeaux burkinabè en mains, les supporters des Etalons locaux ont timidement démarré l'ambiance pendant que l'Union des supporteurs des Black Stars, beaucoup plus structurée a d'entrée conquis le stade.

Mais la confiance gagnait du terrain chez le 12e homme burkinabè au fil du match. A l'inscription du but à la fin des arrêts de jeu, c'est une explosion de joie qui a envahi le stade. Chants et danses au rythme des vuvuzela ont tenu les gens en haleine après la rencontre.

Les joueurs et le staff sont allés communier avec les supporters pendant plus de 5 minutes avant de regagner le bus qui a eu du mal à sortir du stade, tant de nombreux supporters voulaient saluer les joueurs et faire des photos.

Les supporters burkinabè ont accompagné le bus jusqu'à l'hôtel des joueurs en scandant le nom des Etalons. L'ambassadeur du Burkina au Ghana, le Général Pingrénonma Zagré, a effectué le déplacement de Kumassi pour soutenir l'équipe.

Les différents chefs coutumiers et les présidents d'association ont convergé par la suite à l'hôtel pour continuer le show. Les phases finales du CHAN se dérouleront au Cameroun en 2020 avec 16 équipes.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Burkina Faso

Plus de: Sidwaya

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.