Seychelles: La deuxième partie des négociations sur la pêche entre l'UE et les Seychelles parle de progrès

Les négociations pour un nouvel "accord et un protocole de partenariat pour une pêche durable " entre les Seychelles et l'Union européenne (UE) entameront un troisième cycle en octobre, afin de résoudre les problèmes en suspens, a annoncé lundi le ministère pour la Pêche.

Une délégation conduite par Charles Bastienne, le ministre pour la Pêche et l'Agriculture, a assisté à la deuxième partie des négociations à Bruxelles les 17 et 20 septembre. Ce dernier est la suite du premier tour qui s'est déroulé aux Seychelles du 19 au 22 août.

Les discussions à Bruxelles sur l'embarquement de marins à bord de navires de l'UE, d'observateurs humains et électroniques et de prises accessoires, entre autres, ont considérablement progressé, a indiqué le ministère.

Les questions en suspens concernent principalement le niveau des possibilités de pêche. Celles-ci incluent le nombre de navires et le tonnage de référence, le droit de licence d'armateur et les contributions financières de l'UE en ce qui concerne le droit d'accès à payer par l'UE pour que les navires puissent avoir accès au poisson dans les eaux des Seychelles.

Une troisième partie des pourparlers devrait avoir lieu aux Seychelles, un archipel de l'océan Indien occidental, vers le début du mois d'octobre. Cette troisième partie abordera les questions en suspens et devrait également conclure les négociations.

L'accord de partenariat pour une pêche durable est un accord de coopération de longue date entre l'UE et les Seychelles, permettant aux navires de l'UE de pêcher dans les eaux relevant de la juridiction des Seychelles.

L'accord actuel entre l'UE et les Seychelles est entré en vigueur en 2007 et dure jusqu'au mois de novembre. En vertu du protocole sur la pêche, l'UE fournit aux Seychelles une contribution financière totale de 30 millions d'euros, frais d'accès compris, pour les navires de pêche opérant dans les eaux de la nation insulaire.

Le protocole actuel, d'une durée de six ans, expirera le 17 janvier de l'année prochaine. La durée du prochain accord n'a pas encore été définie.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Seychelles

Plus de: Seychelles News Agency

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.