Cote d'Ivoire: Lutte contre le travail des enfants - Thomas Jeffrey Caso salue l'engagement de Mme Dominique Ouattara

Invité des « Rendez-vous de l'Expression » le mardi 24 septembre 2019, Thomas Jeffrey Caso, directeur général de Nestlé-Côte d'Ivoire s'est réjoui de l'engagement et de la détermination de la Première dame de Côte d'Ivoire, Mme Dominique Ouattara, dans le cadre de la lutte contre le travail des enfants dans la cacaoculture.

Huitième invité du quotidien L'Expression, Thomas Caso s'est prononcé sur le thème de la responsabilité sociale de son entreprise et sa contribution pour le développement de la Côte d'Ivoire.

Abordant la question liée à la lutte contre le travail des enfants dans les exploitations cacaoyères en Côte d'Ivoire, avec la visite de Mme Dominique Ouattara à Washington DC, où elle a rencontré des sénateurs américains, le conférencier a dit : « La place des enfants est à l'école.

Depuis 2012, nous sommes dans la lutte contre le travail des enfants dans la filière cacao, avec la mise en place d'un monitoring et un suivi. Il s'agit de cibler et de suivre une famille, dont les enfants sont exposés à des risques et nous avons déjà sensibilisé 400. 000 familles sur ce fléau.

C'est pourquoi je suis content que les parties prenantes, au plus haut niveau que moi, s'engagent, j'applaudis le fait qu'elles s'asseyent autour d'une table pour discuter de cette question ».

Selon Thomas Caso, l'entreprise qu'il dirige a opté pour la création de valeurs partagées, beaucoup plus larges que la Responsabilité sociale des entreprises (RSE).

« Nous avons pris 36 engagements à trois niveaux, à savoir, la famille, la communauté et la planète. Dans le cadre de l'éduction nutritionnelle des enfants, 7, 5 millions de nos produits fortifiés sont consommés en Côte d'Ivoire, 4. 000 enfants ont été sensibilisés sur cette question.

Au plan de la communauté, nous avons initié un plan cacao depuis 2009 pour aider les producteurs à améliorer leurs revenus en produisant un cacao de meilleure qualité. Pour le café, nous achetons directement 150. 000 tonnes par an, contrairement au cacao où nous avons des intermédiaires.

Au niveau de la protection de l'environnement, nous avons réduit notre consommation-carbone de -32% dans notre usine de Yopougon et de -16% en Zone 4. Nos déchets sont revalorisés à 100% et nous entendons créer des emballages biodégradables d'ici à 2025 », a révélé Thomas Jeffrey Caso.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: L'Intelligent d'Abidjan

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.