Congo-Kinshasa: Grève des travailleurs des expatriés à Kinshasa - Sylvano Kasongo joue au sapeur-pompier

Dans le souci de préserver la paix sociale sur toute l'étendue de la ville de Kinshasa, le commissaire provincial a invité la hiérarchie des travailleurs œuvrant dans le secteur du commerce d'échanger notamment, sur cet épineux problème qui sème un peu de la pagaille au niveau du marché central appelé communément Zando.

Ces travailleurs avaient répondu présent à cette invitation. A l'issue de cette réunion, le Général de la PNC a créé une commission ayant pour mission de mouiller le maillot pour trouver une solution définitive devant permettre le retour de la paix durable dans le secteur du commerce de la ville de Kinshasa au niveau du grand marché.

Sylvano Kasongo a également demandé aux représentants des travailleurs de mettre fin à leur grève prévue dans les jours à venir. Aussi, il leur a demandé de stopper avec des tiraillements en ce moment où le Chef de l'Etat, Félix-Antoine Tshisekedi, est en train de chercher des investisseurs en dehors du pays. «Ce n'est pas le moment qu'il faudrait faire des grèves, ce n'est pas quand le Président de la République est en train de chercher les investisseurs à l'extérieur qu'on doit créer des problèmes dans le pays», avait-t-il fait savoir. Et d'ajouter : "nous devons trouver une solution qui peut calmer et sauver les travailleurs". C'est l'une des raisons pour lesquelles le Général a appelé ces travailleurs à mettre fin à cette grève afin de calmer la tension sur le terrain, a indiqué l'un des délégués des travailleurs.

Il sied de signaler qu'avant la rencontre avec le Général Sylvano Kasongo, les congolais travaillant dans des magasins des expatriés avaient envisagé d'organiser une grève pour dénoncer leurs mauvaises conditions de travail par les expatriés qui ne respectent pas le Smig.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.