Les Etats d'Afrique centrale exhortés à être plus productifs dans l'économie numérique

23 Septembre 2019

Malabo — "Nous produisons des matières premières ici en Afrique centrale, qui sont utilisées pour stimuler l'économie numérique à l'échelle mondiale" a déclaré le Ministre guinéen en charge des finances, de l'économie et de la planification, Cesar Mba Abogo, alors qu'il déplorait le fait que la sous-région soit classée parmi les moins productifs dans l'économie numérique mondiale.

Prenant la parole à l'ouverture de la 35è session du Comité Intergouvernemental des Hauts Fonctionnaires et d'Experts pour l'Afrique centrale (CIE), qui a débuté lundi à Malabo, M. Abogo a insisté sur la nécessité de combler le fossé numérique qui existe en Afrique central, faisant valoir que "l'exclusion numérique perpétue le cycle de la pauvreté."

"Nous devons nous servir des TIC pas seulement pour consommer mais pour produire", a t-il ajouté.

Cette rencontre de cinq jours est organisée par le Bureau sous régional pour l'Afrique centrale de la CEA, dont le Directeur, Antonio Pedro, a déclaré que l'économie numérique offre à l'Afrique centrale une opportunité d'industrialiser et de diversifier ses économies.

Il a cité l'exemple du Maroc, qui a initié un vaste plan d'industrialisation de son agriculture grâce à l'utilisation de systèmes informatisés conçus pour optimiser les productions, prévoir les sècheresses, dresser des cartes de fertilité du sol et bien plus.

"Ces outils ont conduit à l'amélioration de la productivité, la traçabilité, la qualité, l'accès au marché, la gestion efficiente des intrants et des ressources, et une réduction de 25% des pertes de cultures liées au climat, d'après une étude menée par IBM," a déclaré M. Pedro.

Il a également relevé que la sous-région est riche en cobalt, une matière utilisée dans la fabrication des batteries des voitures électriques, affirmant que "si elle se développe, la chaine de valeur de la voiture électrique pourrait bénéficier à la sous-région toute entière".

Le Directeur de la CEA a cependant souligné que la sous-région enregistre le plus faible taux de pénétration Internet en Afrique - 12% seulement. Il a cité le coût extrêmement élevé de l'Internet, l'absence des infrastructures de haut débit fiables et sûres, un écart des compétences en matière de TIC, le manque de financement, un cadre juridique et institutionnel faible pour appuyer les entreprises innovantes, comme étant quelques-uns des problèmes qui doivent être résolus.

M. Pedro a encouragé les pays à prendre en compte systématiquement l'économie numérique dans les politiques sectorielles notamment l'éducation, la formation, la R & D, l'industrialisation, l'agriculture et les services.

Il est important de noter que la CEA, en octobre 2018, a mis sur pied un Centre d'Excellence pour l'identification numérique en vue de travailler avec la Commission de l'Union Africaine, les Communautés économiques régionales (CER) et les Etats membres à l'effet d'apporter des contributions techniques au discours consacré à l'Identification numérique sur le continent, de définir et formuler des normes et de permettre le développement des capacités.

Le CIE 2019 se déroule sous le thème "Transformations numériques et diversification économique en Afrique centrale: enjeux, défis et opportunités." Cette session contribue à l'opérationnalisation du consensus de Douala adopté lors du CIE 2017.

Le Coordonnateur Résident du système des Nations Unies pour la Guinée Equatoriale, Mady Biaye, a déclaré que le thème de la réunion représente la quintessence même du principe de l'ONU qui consiste à ne laisser personne derrière - dans le cadre des ODD. Il a salué la Guinée Equatoriale pour ses efforts visant à accroitre l'accès à l'Internet haut débit par le biais de son "réseau de international fibre optique qui relie les villes de Malabo et Bata, et Kribi au Cameroun".

La cérémonie d'ouverture a été rehaussée par la présence du maire de Malabo, Maria Coloma Edjang Bengono, qui a prononcé un très chaleureux discours de bienvenue, invitant les participants à se sentir chez eux et à profiter de la merveilleuse cité de Malabo.

Contact Media

Abel Akara Ticha - Responsable de la Communication

Bureau sous-régional pour l' Afrique Centrale

Commission Economique des NU pour l'Afrique

637, rue 3.069, Quartier du Lac, Yaoundé

Tél: 237 222504348

Courriel: akara@un.org

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.