Angola: Le Prince Harry entame jeudi sa visite au pays

Photo: Flickr
Prince Harry

Luanda — Le Prince Harry, du Royaume Uni de la Grande-Bretagne et Irlande du Nord, effectue une visite en République d'Angola, du 26 au 28 septembre, dans le cadre du soutient international aux opérations de déminage sur le territoire angolais.

Dans un communiqué presse, parvenu mardi à l'Angop, la Maison Civile du Président de la République indique que cette visite marquera le début de la mise en œuvre des programmes de conservation et protection des secteurs de valeur naturelle, les rendant plus sécurisées pour la population locale et pour le tourisme, stimulant à cet effet des nouvelles sources de financement pour la préservation de la nature.

Selon la même source, le second et le dernier fils de la Princesse Diana sera accueilli par le Président de la République, João Lourenço, et rencontrera aussi la première dame de la République, Ana Dias Lourenço, qui l'informera sur la campagne "Naître pour briller."

Cette campagne, est une initiative de la Première dame angolaise, visant à réduire la transmission du VIH/Sida de la mère à l'enfant.

Le 26 septembre (jeudi), le Prince Harry va effectuer une visite privée dans la municipalité de Dirico, province de Cuando Cubango, où il prendra connaissance du processus de déminage, ainsi que de ses avantages pour la population locale, la protection et la préservation de la biodiversité.

Pour le 27 septembre, le programme officiel prévoit un déplacement dans la province de Huambo, pour visiter le Centre de Médecine et Réhabilitation locale, une institution du système national de santé qui, désormais sera appelé Centre Orthopédique Princesse Diana, en hommage de cette entité britannique, pour son engagement dans la campagne d'interdiction des mines antipersonnel.

Cette campagne a atteint le point le plus élevé avec la visite en Angola, en 1997 de la Princesse Diana, mais également connue sous le nom de "Princesse du peuple", lit-on dans le document.

Le Duc de Sussex, dont le nom complet est Henry Charles Albert David, à l'instar de sa mère, a déjà été en Angola pour un projet de déminage en 2013.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.