Angola: Le directeur de l'ONUSIDA plaide pour l'accès à l'éducation sexuelle et reproductive

Luanda — Le directeur de l'ONUSIDA en Angola, Michael Kouakou, a défendu mercredi, à Luanda, l'accès à l'information sur les services de santé en matière de sexualité et de procréation, en vue de réduire le taux de prévalence du sida dans le pays.

Intervenant au cours d'une discussion sur la santé sexuelle et reproductive des jeunes et des adolescents, réalisée par le FNUAP, en partenariat avec le ministère angolais de la Jeunesse et des Sports, Michael Kouakou a fait savoir qu'il existait environ 300.000 personnes séropositives dans le pays et qu'il était nécessaire de mettre un terme à la propagation de la maladie.

Le directeur de l'ONUSIDA a souligné que les nombres de personnes atteintes du sida en Angola étaient préoccupants, ajoutant que de nouvelles infections apparaissent chaque jour.

"Je félicite la première dame angolaise, Ana Dias Lourenço, pour son initiative dans le cadre de la campagne" Naitre libre pour briller ", qui vise à éliminer la transmission du VIH de la mère à l'enfant", a-t-il déclaré.

En ce qui concerne la stigmatisation et les préjugés, il a réitéré la nécessité d'écrire, d'enquêter et de faire davantage de recherches sur la culture africaine afin de déterminer les origines et de faire face à cette réalité. "Les tabous en Afrique ne peuvent pas être considérés comme négatifs, mais doivent être acceptés tels quels", a-t-il indiqué.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.