Afrique: Soutien aux Pme, création d'emplois - La BAD met plus de 22 millions d'euros à la disposition de la Bnde

La Banque africaine de développement approuve plus de 22 millions d'euros à la Banque nationale pour le développement économique (Bnde). Ce montant est destiné à soutenir les Pme et la création d'emplois en zone rurale.

Le Conseil d'administration de la Banque africaine de développement (Bad) a approuvé, mardi 24 septembre à Abidjan, une ligne de crédit de 22,5 millions d'euros, dont 15 millions de ressources de la Banque et 7,5 millions de ressources de Africa Growing Together Fund (AGTF: Fonds de cofinancement Banque africaine de développement et Banque Populaire de Chine), pour soutenir la Banque nationale pour le développement économique (Bnde) du Sénégal.

«Au Sénégal, les Pme représentent environ 80% du tissu des entreprises, et contribuent à hauteur de 30% à la formation du PIB et emploient près de 60% de la population active.

La BNDE a démarré ses activités en fin Janvier 2014 pour faciliter l'accès au financement des PME-PMI, et apporter des réponses globales à leurs besoins financiers », renseigne la Bad dans un communiqué reçu au Journal de l'économie sénégalaise (Lejecos).

La Bnde, soutient la Bad, est une institution viable, qui affichait déjà en 2018, un résultat net de 3,3 millions d'euros.

«La ligne de crédit (Ldc) sollicitée a notamment pour objectif de financer une dizaine de petites et moyennes entreprises (Pme) dans les secteurs de l'agriculture, de la pêche, de l'aviculture et de l'agro-industrie.

La Bnde a besoin de ressources longues pour financer les activités liées à l'agriculture, à travers la mise en place de financements destinés à la transformation et à l'industrialisation dans le cadre de la chaîne de valeur agricole », explique l'institution dont le siège se trouve à Abidjan.

L'appui de la Bad viendra également soutenir la Bnde dans le renforcement des capacités de ses agents de crédit du secteur agricole, la gestion des risques, la gestion de projets, les systèmes de gestion environnementale et sociale ainsi que la gestion des résultats en matière de développement.

«Ce financement a pour objectif, de créer plus de 1 000 emplois directs en zones rurales, essentiellement pour des jeunes. Il participera également à promouvoir l'autonomie des femmes.

Dans cette optique, la Ldc contribuera à déverrouiller l'accès aux financements pour les populations les plus vulnérables, favorisant ainsi la création de richesses et d'emplois locaux, indispensables pour faire reculer la pauvreté et l'exode des populations rurales », explique-t-on.

Ce projet, en complément de l'intervention de la Bad et des autres bailleurs dans la chaîne de valeur agricole au Sénégal, devrait contribuer à réduire les importations de denrées alimentaires et participer à l'atteinte des objectifs de développement du plan Sénégal émergent.

«La Banque africaine de développement et le Sénégal ont une longue histoire de coopération, remontant à 1972. Depuis cette époque, la Banque a financé 66 projets nationaux dans plusieurs secteurs avec un investissement total d'environ 532 milliards de Francs CFA.

Les projets d'infrastructure représentent 39,4 pour cent de l'investissement de la Banque dans ce pays, contre 21,3 pour cent dans le secteur social et 18,7 pour cent dans les projets ruraux. Dans le secteur privé, la Banque a financé quelque quatre opérations pour un montant de 248 millions de dollars », ajoute la même source.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Lejecos.com

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.