Cote d'Ivoire: Lutte contre la malnutrition - Daniel Kablan Duncan présente les efforts du pays

25 Septembre 2019

En marge de la 74e Assemblée générale de l'Onu, le vice-Président ivoirien enchaîne les forums pour porter la voix de la Côte d'Ivoire.

Le siège de l'Unicef, à New York, a abrité mardi, une réunion des membres du mouvement pour le renforcement de la nutrition, appelé mouvement Sun. La Côte d'Ivoire, qui vient de faire son entrée dans cette organisation, a pris part à la rencontre, à travers le vice-Président.

Daniel Kablan Duncan, tout nouveau membre du conseil exécutif du mouvement, a salué la grande détermination des acteurs du mouvement ; notamment sa présidente Sun Meera Shekar, pour avoir su faire du combat pour l'éradication de la malnutrition un enjeu mondial.

Face à l'échec du système international en matière de lutte contre la malnutrition, le mouvement Sun a été lancé en 2010 par le Secrétaire général de l'Onu. Il regroupe à ce jour 61 pays.

L'adhésion de la Côte d'Ivoire au mouvement Sun, selon le vice-Président, témoigne en soi « des efforts et des progrès réalisés par le gouvernement ivoirien dans cette importante lutte » contre la malnutrition.

« La problématique de la malnutrition et une réelle préoccupation, en particulier en Afrique. Ce fléau touche tous les pays du monde dans ses manifestations de sous-nutrition mais aussi de surnutrition », a déploré le vice-Président qui avait à ses côtés, le ministre de l'Education nationale, Kandia Camara, de la Santé, Aka Aouélé et de l'Environnement, Joseph Séka Séka.

De nos jours, la malnutrition est telle qu'il importe, selon Daniel Kablan Duncan, de regarder par deux fois à sa fourchette.

Convaincu de l'importance du bon état nutritionnel dans le développement du capital humain, le Président Alassane Ouattara fait de la lutte contre la malnutrition, « l'une de ses grandes priorités et la place au cœur de la lutte contre l'extrême pauvreté ».

D'où la mise sur pied du Conseil national pour la nutrition, l'alimentation et le développement de la petite enfance. Logé, à la Présidence de la République, le Conseil est sous la supervision directe du vice-Président lui-même.

D'où également le plan multisectoriel ivoirien pour la période 2016-2020 qui prévoit une enveloppe de 470 millions de dollars. Et Daniel Kablan Duncan, d'ajouter que le remède au mal passe nécessairement par une « approche multisectorielle et pluridisciplinaire ».

A cet effet, le gouvernement ivoirien procédera, le 11 novembre 2019, au lancement du plan national pour le développement de la petite enfance et d'un programme multisectoriel pour l'allaitement qui va de 2019 à 2021.

Il s'ensuivra une vaste caravane d'allaitement dont l'objectif est de passer de 23% actuellement, à 50% en 2020.

La Côte d'Ivoire entend élargir le front de la sensibilisation en instaurant un dialogue régional des parlementaires les 12 et 13 novembre prochains.

A titre personnel, Daniel Kablan Duncan, lui, s'engage à faire la synergie de toutes ces initiatives. Il ambitionne d'obtenir d'ici fin 2020, l'adhésion, dans un premier temps, des pays de la Cedeao, en attendant de l'étendre aux autres parties du continent.

C'est d'ailleurs pour partager avec les pays voisins sa volonté d'éliminer la famine dans la région, que la Côte d'Ivoire abrite, depuis mars 2019, le centre national d'excellence contre la faim et la malnutrition en Afrique. La stratégie ivoirienne est de contrer la menace à la racine, c'est-à-dire, dès les premiers jours de la vie.

La malnutrition est la cause de près de la moitié des décès d'enfants de moins cinq ans. Elle s'amplifie avec les dérèglements climatiques qui impactent négativement l'agriculture.

Lors de la réunion du mardi, il s'est donc agi pour la présidente du Comité exécutif du mouvement, Sun Meera Shekar, de faire le point sur les progrès réalisés et de permettre aux membres, de faire un examen stratégique des actions à venir, tout en prenant des engagements supplémentaires mesurables à plus ou moins brève échéance.

Quelques heures plus tôt, dans la même journée du mardi, le vice-Président ivoirien avait participé, aux côtés de nombreux Chefs d'Etat dont l'Américain Donald Trump, à l'ouverture du débat général annuel dans le cadre de la 74e Assemblée générale des Nations unies, ouverte le 27 septembre dernier.

En marge de cette assemblée au cours de laquelle il représente le Chef de l'Etat, Daniel Kablan Duncan multiplie ainsi les contacts et les plaidoyers, faisant entendre la voix de la Côte d'Ivoire sur différents défis d'ordre mondial.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.