Ile Maurice: Réseaux sociaux - Les toutous entraînés dans la campagne électorale

26 Septembre 2019

Dissolution du Parlement ou pas, la campagne électorale est, elle, bien entamée. Et les réseaux sociaux s'enflamment déjà. En l'absence d'un vrai débat d'idées - que bon nombre voient difficilement se profiler à l'horizon après l'annonce des élections générales -, le duel à distance entre les deux principaux challengers au poste de Premier ministre, est déjà une réalité sur Facebook.

Au point d'entraîner le meilleur ami de l'homme dans la danse. Ce, bien malgré lui. C'est ainsi que des fervents supporters du Mouvement socialiste militant (MSM) n'ont pas tardé à riposter après la publication d'une photo de Navin Ramgoolam câlinant un de ses chiens, un berger allemand. Une image diffusée dimanche sur la page Facebook officielle du leader du Parti travailliste (PTr). Dès le lendemain, le MSM a sorti une ancienne photo de Pravind Jugnauth jouant avec un labrador pour la juxtaposer à celle du leader du PTr. Avec la légende suivante sur le photomontage : «True vs Fake: The choice is yours.»

Quoi qu'il en soit, le fait est que les leaders politiques misent gros sur les réseaux sociaux pour la prochaine campagne électorale. Contrairement à 2014, où ils méprisaient ces outils de communication, les leaders respectifs du PTr et du Mouvement militant mauricien (MMM) répondent présent aujourd'hui sur Facebook. Le premier, certes, davantage que le second même si ce ne sont pas eux personnellement qui mettent à jour leur page respective. Selon les données disponibles sur le réseau de Mark Zukerberg, trois administrateurs à Maurice gèrent la page de Paul Bérenger contre sept toujours à Maurice pour celle de Navin Ramgoolam et 14, dont un au Royaume-Uni, pour celle de Pravind Jugnauth.

Sur Facebook, Navin Ramgoolam vient de mettre le paquet pour redorer en vidéos et photos sa page qui comptait à hier 63 628 abonnés. En parallèle, le PTr rapporte, sur sa page Parti travailliste 1936, le quotidien de ses potentiels candidats aux prochaines législatives, face à la caméra sur le terrain. Porte-à-porte, réunions nocturnes, une brochette y défile. Nicole Hack au n°20 Beau-Bassin-Petite-Rivière, Jean-Noël Sandian au n°14 Savanne-Rivière-Noire, Fabrice David au n°1 Grande-Rivière-Nord-Ouest-Port-Louis Ouest, Mahend Gungapersad, Kaviraj Sinha Bheechook et Avinash Ramkalowan au n°6 Grand-Baie-Poudre-d'Or, Arvin Boolell au n°18 Belle-Rose-Quatre-Bornes, ou encore Rajesh Jeetah, Ashley Ramdass et Manoj Seeburn au n°11 Vieux-Grand-Port-Rose-Belle. Anil Bachoo, candidat officiel à la partielle du 13 novembre n°7 Piton-Rivière-du-Rempart, n'est pas en reste. Les réunions de coordination à l'intention des activistes et responsables des centres de vote, comme celle au n°10, Montagne-Blanche-Grande-Rivière-Sud-Est, le mardi soir, y passent aussi.

Ému par Greta Thunberg

De son côté, Pravind Jugnauth, dont le parti aux côtés du Parti mauricien social-démocrate (PMSD) surtout avait fait sensation avec la vidéo virale Vire Mam lors du scrutin de 2014, continue d'inonder sa page Facebook officielle de photos de ses sorties «koup riban» ou de ses rencontres à son bureau, avec de temps à autre des messages ciblés. Comme celui suivant l'intervention à l'ONU, lundi, de Greta Thunberg, la Suédoise de 16 ans qui milite contre le réchauffement climatique. «L'émotion de Greta Thunberg, porte-parole de toute une génération, m'a fortement touché. Continuons à agir ensemble pour notre environnement et l'avenir de nos enfants», est-il écrit sur la page officielle du Premier ministre qui comptait à hier 74 364 abonnés.

Par contre, il faut noter qu'au contraire de Navin Ramgoolam ou de Paul Bérenger, Pravind Jugnauth est aussi présent sur Twitter, voire Instagram. Après la création d'un premier compte Twitter en janvier 2017 avec 918 abonnés, un nouveau compte officiel du chef du gouvernement créé en août 2019 comprend déjà 2 473 abonnés. Et, depuis lundi, il compte aussi une présence officielle sur Instagram.

Pendant ce temps, pour ne pas déroger à la règle, la page du MSM continue de vanter les réalisations du gouvernement. Et fait l'impasse totale sur les activités politiques de ses potentiels candidats sur le terrain.

Le nombre d'abonnés sur Instagram dépasse les 200 000

729 900. C'est le nombre d'utilisateurs que comptait Facebook à Maurice à août 2019, selon «napoleoncat», un des logiciels de statistiques des médias sociaux les mieux cotés. La majorité des abonnés est âgée de 25 à 34 ans. Toujours selon «napoleoncat», Instagram en compte 226 100, dont les 18-24 ans pour la plupart. Quant à Twitter, il compte 26 800 utilisateurs mauriciens, à en croire Digital Mauritius 2019, qui compile les dernières statistiques y relatives.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.