Congo-Kinshasa: Kin Bopeto - Gentiny Ngobila sensibilise les Chefs des quartiers

Son combat est de redorer l'image de la ville-province de Kinshasa, mieux de la remettre à sa place d'antan qui lui avait valu d'ailleurs le surnom de "Kin la belle" dans les années 80.

Pour ce faire, le Gouverneur Gentiny Ngobila Mbaka, après qu'il ait pris langue tout récemment avec les médias, cette fois-ci, il s'est entretenu avec les chefs des quartiers et leurs adjoints, les membres des comités Kin-Bopeto des quartiers dont les coordonnateurs Bopeto, et leurs adjoints, sans oublier les chargés des opérations Bopeto. Cette réunion a eu lieu dans l'après-midi de mercredi 25 septembre 2019, dans la grande salle du jardin botanique de Kinshasa.

Sur ce, le numéro Un de la Ville-province de Kinshasa a remis des outils aux chefs des quartiers tout en leur tenant informer du report du lancement officiel de l'opération Kinshasa-Bopeto, qui était pourtant prévue pour ce samedi 28 septembre. Car, le Président de la République, Félix Tshisekedi Tshilombo, qui est censé donner le go de cette opération, se trouve actuellement à New York aux USA où il prend part à la 74ème assemblée générale des Nations Unies. Ce dernier tient à tout prix à être présent le jour dudit lancement. C'est pourquoi, la date a été fixée pour le 19 octobre prochain. Il sera question pour lui de prêcher à travers son exemple, le changement des mentalités pour rendre belle et propre la ville de Kinshasa.

En parlant de la réunion du Gouverneur Gentiny Ngobila Mbaka, près de 2000 responsables des quartiers de la ville de Kinshasa ont pris part à l'appel du premier citoyen de la ville, en vue de prendre des directives et des outils de travail visant à matérialiser cette vision, celle de rendre belle la ville de Kinshasa. Dans cette foulé, le Gouverneur a appelé la population de Kinshasa à prendre à cœur cette opération en participant activement dans cette lutte contre l'insalubrité à Kinshasa. A l'en croire, cette opération ne concerne pas seulement les chefs des quartiers, encore moins les comités Bopeto des quartiers, mais c'est une affaire de tous, estime-t-il. La ville de Kinshasa appartient à tous les Kinois, dixit Gentiny Ngobila.

Dans son élan, il a demandé à la population kinoise, à travers les chefs des quartiers, à mettre la propreté dans leur milieu respectif, et de cesser avec l'habitude de jeter des déchets çà et là, partout dans les caniveaux. Par contre, il prône l'idée de curage des caniveaux bouchés parce que, pendant la pluie, cela risque de créer des inondations qui pourraient entrainer des pertes en vies humaines. « La ville de Kinshasa est vraiment remplie des saletés, nous devons l'assainir parce que cela nous appartient. L'insalubrité est à la base de plusieurs maladies dans la ville, à l'instar de la fièvre typhoïde qui n'était pas connue dans les années 70, mais qui est devenue fréquente, sans oublier le cholera, la malaria,... Assainissons la ville, ne pas s'arrêter, mais gardons la propre », a souligné le premier citoyen de la ville de Kinshasa.

Outre l'insalubrité, Gentiny Ngobila a martelé sur la nuisance sonore qui sévit à Kinshasa, généralement orchestrée par des églises et des bars. Sur ce point, il a demandé aux coordonnateurs Kin-Bopeto de veiller à cela. Dans un autre chapitre, il a insisté sur le fait que la nuisance sonore peut amener à la mort. « Prendre la bière n'est pas interdit, mais arriver à l'heure indiquée, la musique doit arrêter, le bar ou terrasse peut rester ouvert jusqu'à l'heure de sa fermeture. Pour permettre aux travailleurs, les élèves et étudiants de se reposer calmement», a par ailleurs insisté Monsieur le Gouverneur.

Il convient de souligner qu'à titre symbolique, le Gouverneur a remis un râteau, un mégaphone et un polo au coordonnateur Bopeto, comme outil de travail tout en rappelant le grand rendez-vous du 19 octobre 2019.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.