Congo-Kinshasa: A l'issue d'un échange avec les experts de la JICA - Le Ministre José Mpanda promet de lutter pour l'effectivité du projet de télédétection

Des audiences en audiences, le nouveau Ministre de la Recherche Scientifique et Innovation technique, s'est entretenu le lundi 23 septembre dernier avec les experts de l'Agence japonaise de coopération internationale (JICA).

Au cours de discussions essentiellement basées sur projet de télédétection en faible progression, José Mpanda, puisqu'il s'agit de lui, a rassuré à ses hôtes de sa détermination pour engloutir quelques pierres qui achoppent l'exécution correcte de ce projet signé depuis 2011 avec le Centre national de télédétection (CNT).

Le Chargé de mission de la JICA a fait savoir, à l'issue de leurs échanges avec le ministre de tutelle, que le projet de télédétection est l'une des priorités de son agence en RD. Congo, avant de solliciter la coopération étroite des décideurs congolais pour sa réalisation. Surtout que, pour bien arriver aux résultats attendus, à en croire le directeur du CNT, il est question, d'une part, de finaliser le document du protocole d'accord entre ce centre de télédétection et le Ministère de mines qui est le premier secteur d'intervention de la télédétection dont l'utilisation des données satellitaires s'avère très importante. Et, d'autre part, attirer l'attention des autorités de la RDC sur la nécessité de doter le CNT des locaux en vue de l'installation des équipements de travail. En même temps, Patrick Mavuba Mayuba, directeur du CNT, a laissé attendre que le mérite de cette technique est qu'elle permettra à la RD. Congo de faire un état des lieux de ses richesses naturelles.

«Cette technique, c'est pour faire un inventaire exhaustif et fiable de ce que nous avons comme richesses naturelles. Nous allons former des jeunes gens congolais qui seront à mesure de décortiquer ces informations satellitaires pour une meilleure connaissance de notre patrimoine (mines, pétrole, pêche, forêt... ) », a-t-il dit, avant de préciser la faisabilité en ces termes : « Les Japonais ont des satellites qu'on appelle Alos I et II. Alors, nous allons télécharger toutes ces images pour constituer notre propre base de données à Kinshasa. A partir de cette base de données, nos experts vont commencer à travailler pour arriver à élaborer des cartes thématiques dans chaque secteur. Et, ces cartes thématiques avec toutes les informations fouillées, vont être mises à la disposition de Son Excellence et ses collègues d'autres secteurs».

De son côté, le Ministre José Mpanda, promettant de son implication pour la résolution de quelques blocages qui freinent l'exécution correcte dudit projet, a, en outre, sollicité de la JICA d'envisager, en dehors de la télédétection, le transfert en RDC des innovations technologiques japonaises pour lui permettre d'émerger aussi comme le pays du Soleil levant.

De noter aussi que cette équipe de la JICA a un autre rendez-vous avec le ministre José Mpanda ce samedi 28 septembre avant de rentrer au Japon.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.