Angola: La Banque mondiale installe un bureau au pays

New York (Des envoyés spéciaux) - La Banque mondiale va installer, cette année, un bureau en Angola pour financer le secteur privé, a annoncé mercredi, à New York, son président David Malpass.

Le responsable a fait cette annonce lors d'une réunion avec le Président de la République d'Angola, João Lourenço, a déclaré le ministre angolais des Finances, Archer Mangueira, à la presse.

La Banque mondiale (BM) a récemment approuvé un plan de financement d'un montant de 1,3 milliard de dollars pour l'Angola.

Selon le ministre des Finances, le bureau de la Banque mondiale va accorder la priorité au partenariat public-privé, en mettant l'accent sur le secteur de l'énergie et eaux.

Le président de la Banque mondiale a dressé un bilan des projets financés par l'institution financière en Angola dans les domaines de la santé, de l'éducation, de la protection sociale et décentralisation locale.

Il a indiqué que ce partenariat concernera le capital humain et les infrastructures, ainsi l'appui au secteur privé.

Il a ajouté que le Président João Lourenço a profité de la réunion avec le responsable de la Banque mondiale pour demander la participation de cet organisme financier international aux efforts de l'Exécutif pour la mobilisation des ressources.

Selon le ministre, les ressources serviront à atténuer de façon durable, les effets de la sécheresse dans les provinces de Huila, Cuando Cubango et Cunene.

En ce qui concerne la mise en œuvre des projets de la Banque Mondiale en Angola, il a indiqué que l'accent est mis sur les soins de santé primaires et la réduction du nombre d'enfants hors du système éducatif.

À New York, le Président de la République, João Lourenço, qui assiste à la 74e session annuelle de l'Assemblée Générale des Nations unies, a également rencontré des représentants des grands banques et institutions financières américaines.

Ces réunions, selon le ministre, ont permis de partager avec ces institutions l'ensemble des mesures prises par le gouvernement angolais pour corriger les déséquilibres fiscal, monétaire et de change.

L'équipe économique du Gouvernement angolais a participé à ces réunions.

Archer Mangueira a indiqué que les deux interlocuteurs avaient également défini, une stratégie de partenariat à moyen terme, en cours de négociation avec cette institution financière mondiale.

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X