Ile Maurice: Plaine-Magnien - Bibi Sabilla Kurimbokus, guérisseuse de «tanbav»

26 Septembre 2019

Elle a l'art ou possède le don de guérir, au dire de ceux qui l'ont visitée. Portrait d'une femme qui ne ferme jamais sa porte à qui lui demande secours.

Bibi Sabilla Kurimbokus âgée de 58 ans confie que le «don» qu'elle possède lui a été transmis par sa belle-mère. Incursion dans un métier qui sort de l'ordinaire, tabou pour certains mais qui procure un soulagement selon les dires d'autres.

La représentation culturelle d'une maladie de la petite enfance appelée tanbav, une pathologie que ne connaît pas le docteur.

Le «tanbav», ce sont les bourbouilles qui apparaissent sur le visage des nouveaunés. «Souvent ces petits boutons sont difficiles à guérir. C'est alors que les parents me sollicitent pour soulager leur bébé. Lerla mo bar tanbav la avec mo kanif et je prépare une tisane spéciale pour l'enfant et pour la mère aussi, si elle allaite l'enfant», explique notre interlocutrice.

Bibi Sabilla Kurimbokus ajoute également qu'elle est quotidiennement sollicitée pour ses dons de guérisseuse tels que «mark tanbav», «bar krapros», «bar lisien mordé», «bar dart» et bien d'autres...

«Enn trezor pou mwa sa seki mo finn gagné la», soutient Bibi Sabilla Kurimbokus en levant les deux mains au ciel, comme un signe de remerciement. Si, auparavant, elle ne consacrait qu'une petite partie de son temps à la guérison, maintenant qu'elle ne travaille plus, elle a plus de temps pour dire oui à qui vient la solliciter.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.