Soudan: Khartoum ferme ses frontières avec la Libye et la Centrafrique

Photo: Wikipedia
Khartoum

Pour des raisons de sécurité, le Soudan a officiellement fermé ses frontières nord, avec la Libye, et sud, avec la Centrafrique. C'est la première mesure du genre prise par les nouvelles autorités soudanaises depuis la chute en avril du président Omar el-Béchir.

C'est officiel, le gouvernement soudanais a fermé ses frontières avec deux de ses voisins. "Le Conseil souverain, au cours d'une réunion avec le gouvernement local du Darfour-Sud, a ordonné la fermeture des frontières avec la Libye et la Centrafrique en raison de la menace qu'elles représentent pour la sécurité et l'économie du Soudan", a indiqué cette instance.

La raison principale de cette décision c'est l'instabilité dans les deux pays minés par des conflits internes qui peinent à être résorbés. C'est la première fois qu'une telle mesure est prise par les autorités soudanaises depuis le départ de Omar El Béchir. Les frontières avec ces pays sont poreuses et les milices armées qui y sont traquées se servent souvent du Soudan comme base arrière. Des rebelles du Darfour, sont passés en Libye pour renforcer leurs capacités militaires, certains intégrant les forces de l'homme fort de l'est libyen, Khalifa Haftar.

Le conflit au Darfour avait été déclenché par des affrontements entre forces gouvernementales et des rebelles issus de minorités ethniques et s'estimant marginalisés par le pouvoir à Khartoum. Les violences ont baissé ces dernières années au Darfour mais il est fait état du passage vers la Libye de migrants provenant de pays africains à travers cette région vaste et aride.

Le Soudan est un carrefour clé pour les routes migratoires qui connectent l'Afrique de l'est et l'Afrique de l'ouest à la Méditerranée et à l'Europe. A partir de ce pays, les migrants rejoignent la Libye ou l'Egypte, d'où ils entrent en contact avec des passeurs qui les entassent sur des embarcations de fortune avant une périlleuse traversée en mer Méditerranée, en direction de l'Europe.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.