Maroc: Les nouvelles technologies intelligentes au centre d'une conférence internationale à Saïdia

28 Septembre 2019

Conforter l'échange d'expériences et d'expertises entre les chercheurs marocains et étrangers

Les travaux d'une conférence internationale sur les nouvelles technologies intelligentes se sont ouverts, jeudi à Saïdia, avec la participation de chercheurs, académiciens et universitaires de plusieurs pays.

Les participants à cette première édition de l'"International Conference on Smart Information & Communication Technologies" (SmartICT'19), débattent des technologies de l'information et de la communication et leur rôle dans le développement durable.

Initiée par l'Université Mohammed Premier (UMP) d'Oujda avec d'autres partenaires, SmartICT'19 est un forum scientifique international pour les chercheurs dans le domaine très actif des technologies de l'information et de la communication intelligentes.

Pour les organisateurs, SmartICT'19 est aussi un espace de rencontre ouvert pour tous les académiciens, chercheurs, industriels et doctorants pour discuter des idées innovantes et échanger sur les derniers développements, challenges, nouvelles technologies et solutions relatifs au domaine des Smart TIC et leurs applications.

Dans une déclaration à la MAP, Ali El Moussati, enseignant-chercheur à l'UMP, a relevé que SmartICT'19, qui enregistre la présence de plus de 150 participants représentant une vingtaine de pays, accorde une grande attention aux technologies mises au service de la société.

La tendance vers les technologies de l'information et de la communication intelligentes est un thème d'actualité, a-t-il dit, notant que les débats et les échanges engagés lors de cette conférence vont déboucher sur une série de recommandations en relation avec les différents challenges de l'intégration des TIC dans divers domaines, tels que la santé, le changement climatique et démographique, la sécurité, l'agriculture et le développement durable.

M. El Moussati a fait savoir par ailleurs que la prochaine édition de cette conférence, qui vise le renforcement de l'échange et de la coopération scientifique Nord-Sud, aura lieu en France, mettant l'accent sur l'intérêt que réserve l'UMP d'Oujda aux domaines de la recherche scientifique et de l'innovation.

De son côté, le directeur de l'Ecole supérieure de technologie (EST-Oujda), Yassine Zaghloul, a souligné que l'intelligence artificielle est un sujet de grande importance, relevant dans ce sens que cette rencontre se veut une opportunité pour jeter la lumière sur les dernières études et recherches traitant des technologies intelligentes et pour conforter l'échange d'expériences et d'expertises entre les chercheurs marocains et étrangers dans ce domaine.

"L'intelligence artificielle (IA) est devenue un challenge tant pour les pays développés que pour les pays en voie de développement", a-t-il dit en substance, saluant par l'occasion l'intérêt qu'accorde le ministère de l'Education nationale, de la Formation professionnelle, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique et le Centre national pour la recherche scientifique et technique (CNRST) à l'intelligence artificielle, et ce à travers des actions fort louables.

Il a cité notamment le lancement en mars dernier d'un appel à projets de recherche en matière d'intelligence artificielle, rappelant qu'un budget de 50 millions de dirhams a été consacré à cet appel qui concerne plusieurs thématiques de recherche.

L'objectif est de sélectionner des projets de recherche en IA qui soient pertinents et ayant de réels impacts socioéconomiques, afin de les financer, a-t-il poursuivi, mettant en avant les efforts déployés par le Maroc pour le développement de l'IA et le rôle que peuvent jouer les établissements universitaires à ce niveau eu égard aux moyens et compétences dont ils disposent.

Selon les organisateurs de cette conférence de trois jours, il sera procédé à la publication des actes et articles scientifiques de qualité traitant des aspects théoriques, applications pratiques et émergentes ayant un intérêt particulier pour la communauté des Smart TIC.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Libération

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.