Angola: L'arrivée des restes mortels des victimes d'explosion à Cabinda

Cabinda — Les restes mortels de deux travailleurs nationaux qui travaillaient à l'entreprise Zambiami, décédés dans une des cliniques de la capitale du pays, victimes d'explosion, sont arrivés vendredi soir à Cabinda.

Il s'agit de Felipe Gomes, âgé de 23 ans et d'António Massamba, de 26 ans d'âge.

L'arrivée des dépouilles mortelles a été assistée par le gouverneur de Cabinda, Marcos Nhunga, les membres du gouvernorat, les familles des défunts et les responsables de l'entreprise Zambiami.

Dans un document parvenu vendredi à l'Angop, le gouverneur de la province de Cabinda déclare que les restes mortels de deux angolais avaient été remis aux familles pour des formalités rituelles, et seront enterrés samedi, au cimetière municipal de Cabinda.

L'explosion d'une chaudière artisanale de chauffage du béton bitumineux et goudron avait gravement touché 14 travailleurs, ce qui avait provoqué des brûlures de 2e et 3e degrés.

Les accidentés avaient été acheminés dans les unités hospitalières de Luanda, où sont encore internés neuf d'entre eux, en état critique, tandis qu'un brûlé a reçu l'autorisation de sortie.

Le manque de postes hospitaliers spécialisés en traitement des graves brûlures à Cabinda, a fait que les 14 victimes soient acheminées le même jour vers la capitale du pays, deux Angolais et deux Chinois étant finalement décédés des suites de la gravité des brûlures.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.