Congo-Brazzaville: Secteur maritime - Les femmes incitées à se former aux métiers de la mer

Dans le cadre de la Journée internationale de la mer qui sera célébrée le 30 septembre, le ministre des Transports, de l'aviation civile et de la marine marchande, Fidèle Dimou, a rendu publique une déclaration dans laquelle il a invité les Congolaises à se former aux métiers du domaine.

« Autonomisation des femmes dans la communauté maritime », c'est le thème de la journée qui offre l'occasion de sensibiliser le grand public à l'importance de l'égalité des sexes dans le secteur maritime. Elle permet au gouvernement de rappeler à l'opinion nationale le rôle capital que joue la femme dans l'épanouissement de ce domaine.

Fidèle Dimou a réitéré l'engagement du gouvernement à soutenir et favoriser l'accès des Congolaises aux métiers de la mer. L'objectif étant de leur permettre d'œuvrer, au même titre que les hommes, pour le développement du secteur maritime, un domaine porteur de richesses et générateur d'emplois.

« Dans le secteur maritime, bien que présentant encore des résultats mitigés, le gouvernement congolais s'est engagé à continuer de promouvoir l'accès des femmes aux professions du secteur, conformément aux cibles définies dans l'objectif 5 de développement durable sur l'égalité entre les sexes », a indiqué le ministre des Transports.

L'Organisation maritime internationale a mis en place, depuis trente et un ans, un programme spécial visant à encourager cette politique. A travers ce programme, elle a déjà octroyé aux femmes des bourses d'études afin qu'elles accèdent à des formations techniques de haut-niveau dans le domaine maritime.

Parmi ces formations, il y a celles portant sur la gestion portuaire au féminin. Une filière destinée aux pays en développement. Cette formation est organisée au Havre, en France, en collaboration avec l'Institut portuaire d'enseignement et de recherche. D'après le ministre des Transports, trois cent huit femmes, dont des Congolaises, y ont été formées.

« A l'Université maritime mondiale, basée en Suède, le nombre de femmes diplômées a augmenté ces dernières années. A la fin de l'année universitaire 2017-2018, mille deux cent vingt-neuf femmes ont obtenu des titres universitaires, sur un total de quatre mille neuf cent dix-neuf diplômés. De même, trois cent soixante-et-une femmes ont été qualifiées à la fin de l'année 2017-2018, à l'Institut de droit maritime international de Malte, sur un total de huit cent trente-sept diplômés », a précisé Fidèle Dimou.

L'Organisation maritime internationale est une institution spécialisée des Nations unies basée à Londres, en Angleterre. Elle compte cent soixante-quatre États membres et trois associés.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.