Afrique: CAF-C2 - DCMP passe difficilement en seizièmes de finale bis

Battus à domicile, le 27 septembre, au terme du temps réglementaire du match retour, les Immaculés de Kinshasa ont toutefois obtenu leur ticket pour la suite de la compétition après l'épreuve des tirs au but.

C'est litteralement par le chas d'une aiguille que le Daring Club Motema Pembe (DCMP) est passé en seizièmes de finale bis de la 17e édition de la Coupe de la Confédération. Il attendu la séance des tirs au but pour décrocher le sésame face aux Soudanais d'El Khartoum El Watani. Après la victoire au match aller sur le terrain de l'adversaire par deux buts à un augurant une qualification quasi certaine, DCMP a, contre toute attente, perdu au match retour par le même score .

Le club entraîné par le technicien congolais de Brazzaville, Isaac Ngata, a été douché dès la quatrième minute par El Watani, une réalisation d'Omar Musa. Titularisé pour ce match, le buteur vert et blanc Vinny Bongonga, annoncé en Chine mais pas parti, a égalisé pour les locaux à la 24e mn. Mais bien plus entreprenants dans le jeu, les Soudanais ont inscrit le second but à l'heure de jeu par Dominique Aboyi sur une passe d'El Abdallah. Malgré des offensives dans le dernier quart d'heure de la partie, DCMP n'a pas pu revenir à la marque.

Il a donc fallu attendre la loterie des tirs au but pour enfin conjurer le sort qui a lié le club pendant ces dernières années ; les Immaculés n'arrivaient pas à accéder à la phase des groupes d'une compétition africaine interclubs. Et ils ne sont pas encore qualifiés car ils attendent un match de barrage contre un club qui sera éliminé de la Ligue des champions et reversé à la C2 africaine. Les seizièmes de finale bis, c'est le dernier virage avant de goûter à la phase des groupes. La tâche est encore ardue pour les Immaculés qui n'ont pas rendu une bonne copie contre El Watani, s'étant qualifiés in-extremis, sans vraiment convaincre.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.