Congo-Brazzaville: Gouvernance forestière - Les organisations s'unissent pour mieux gérer les ressources naturelles

L'Observatoire congolais des droits de l'homme (OCDH) a organisé, le 26 septembre à Brazzaville, un atelier d'échange multi-acteurs pour contribuer à l'amélioration de la gestion du secteur forestier.

La rencontre a eu pour objet d'impliquer les acteurs et délégués du secteur privé, de la sociétés civile, des administrations publiques et des partenaires au développement à la prise des décisions juridiques pour la bonne gestion des ressources naturelles.

Selon l'OCDH, il y a des lacunes dans la législation forestière et plusieurs illégalités relevées dans différents rapports liés à l'exploitation des forêts au Congo, notamment « la coupe de bois sous diamètre, le défaut de marquage, la mauvaise tenue des documents de chantier, la faiblesse des contrôles, les dépassements de coupe de bois ».

L'une de ses membres, Synthia Nina Kiyindou, a indiqué: « Nous réfléchissons pour que ces illégalités n'apparaissent plus pour qu'il ait aussi un modèle congolais de gouvernance forestière ».

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.