Tunisie: Gafsa-Législatives - Le chômage et l'eau potable au premier rang des préoccupations des habitants

Tunis/Tunisie — - Plusieurs habitants au gouvernorat de Gafsa ont affirmé ne pas porter de grands espoirs en les élections législatives du 6 octobre et les futurs députés, à l'image de ceux élus actuellement, pour améliorer la situation socioéconomique de la région.

Ils regrettent que la situation s'est encore dégradée dans le gouvernorat longtemps marginalisé et connait pendant des années des problèmes de pollution, chômage et absence de services adéquats de santé, auxquels s'ajoute actuellement le manque en eau potable.

A Om Larayes, Zeineb, mère au foyer, a indiqué qu'il est déplorable d'admettre que l'approvisionnement en eau potable est devenu aujourd'hui une revendication après la révolution de 2011 au point que la distribution des eaux dans des quartiers et agglomérations à Gafsa, Om Larayes et Metlaoui est soumise au régime des quotas.

Elle a appelé à chercher des solutions urgentes à ce problème surtout que ces régions connaissent de fortes hausses de températures tout au long de l'année.

A Redeyef, Mahmoud Radadi, ancien détenu dans les événements du bassin minier, a souligné, à l'Agence TAP, que les revendications formulées par les habitants de la région sont les mêmes depuis 2008 car elles n'ont pas été satisfaites jusqu'à présent.

Elles se résument en particulier en la lutte contre la pollution, la réduction du chômage, l'amélioration des services de santé et le renforcement du rôle de la société des phosphates de Gafsa.

A El Ksar et Mdhilla, Salah et Houssem, deux jeunes diplômés en chômage, aspirent à ce que le futur parlement parvienne à promulguer des lois en faveur des régions défavorisées dont le gouvernorat de Gafsa et à créer des nouveaux mécanismes capables d'aider les jeunes dans ces régions à accéder à un poste d'emploi ou à s'installer pour son propre compte.

Ils ont rappelé que le taux élevé de chômage à l'échelle nationale est enregistré dans le gouvernorat de Gafsa où il a atteint 25,5% au second trimestre de l'année en cours, selon les données de l'INS.

70 listes candidates (25 partisanes, 11 de coalition et 34 indépendantes) se sont présentées aux législatives dans le gouvernorat de Gafsa où 222057 électeurs sont inscrits.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Tunis Afrique Presse

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.