Cote d'Ivoire: Alassane Ouattara depuis Bocanda - : "Il n'y aura plus de retour en arrière en Côte d'Ivoire"

30 Septembre 2019

Et de deux. Après KouassiKouassikro, le jeudi, Alassane Ouattara a animé, hier, au stade municipal de Bocanda, son second meeting. Vêtu d'une chemise blanche et d'un chapeau gris, le chef de l'Etat qui a fait son entrée sur le site du meeting aux environs de 13h, a reçu un accueil triomphal.

Le discours d'Alassane Ouattara a tourné autour de la paix, des élections de 2020, et surtout du développement. Sur la présidentielle de 2020, le président de la République s'est voulu rassurant. «Je voudrais vous dire, à nouveau, que l'élection présidentielle de 2020 se passera bien. Je sais que tout le monde attend impatiemment cette élection. Elle sera apaisée, ouverte et démocratique, comme celle de 2015. Je peux vous en donner l'assurance», a-t-il fait savoir.

Pour lui, le pays va continuer à aller de l'avant. «Il n'y aura pas de retour en arrière en Côte d'Ivoire. Soyez rassurés. 2020 sera comme 2015 avec toutes les implications que cela peut donner. Je pense que nous nous comprenons. Les différents candidats mèneront leur campagne librement, en proposant des projets de société et leur programme de gouvernement sans insultes, sans violence. Les électeurs pourront faire leur choix en toute connaissance de cause et dans la paix, dans la sérénité», a poursuivi le premier des Ivoiriens.

Sur le volet de la paix, Alassane Ouattara a invité le nombreux public du stade de Bocanda à en faire sa priorité, son leitmotiv. «Nous sommes venus vous parler de paix à nouveau. La paix est essentielle. Le président Houphouët-Boigny disait que la paix était la prunelle de ses yeux. Il ne peut avoir de développement durable sans paix. Je vous exhorte tous et toutes à l'union, au rassemblement et au renforcement de la cohésion sociale», a exhorté le chef de l'Etat.

En sus, il s'est réjoui du retour au pays de 200 exilés du Ghana. «Ceci démontre que la cohésion sociale se renforce davantage partout dans le pays. Je vous demande de cultiver les valeurs de paix, de tolérance, d'union et de fraternité si chères au président Félix Houphouët-Boigny, notre père à tous, afin que la Côte d'Ivoire continue d'avancer pour le bonheur de tous les Ivoiriens et de toutes les populations vivant en Côte d'Ivoire», a lancé depuis Bocanda, Alassane Ouattara.

Tout en espérant que cet appel sera entendu par toutes et par tous. «Car le pays doit continuer dans la paix pour que les progrès exceptionnels qui ont été réalisés au cours des huit dernières années puissent se poursuivre pour plusieurs années et pourquoi pas pour des décennies et des décennies», a-t-il conclu sur ce volet.

Le développement a été aussi longuement évoqué au cours du discours du chef de l'Etat. Il a annoncé le revêtement de la voie Dimbokro- Bocanda-Ananda et le bitumage de l'axe Bocanda-Kouassi-Kouassikro. Ainsi que le bitumage pour relier les différents chefs-lieux de sous-préfectures.

Au chapitre de l'adduction d'eau et de l'électrification, le chef de l'Etat a dit son engagement de poursuivre les projets lancés depuis 2011 dans la région. «Le taux d'électrification dans la région est passé de 20% en 2011 à 44 % en 2019. Nous allons faire en sorte qu'il passe d'ici 2020 à 72%. Nous allons tout mettre en œuvre pour combler le retard accusé par la région du N'Zi», a rassuré le chef de l'Etat, à la grande joie des populations qui n'ont pas manqué de le saluer et remercier avec des applaudissements bien nourris. Bocanda renait de ses cendres

Pour Kramo Kouassi, maire de Bocanda, un jour nouveau s'élève pour la cité des collines jumelles. «Ce jour, est un jour spécial pour notre cité. Naguère capitale de la boucle du cacao, Bocanda se heurte, aujourd'hui, à de nombreuses difficultés qui freinent son développement», a-t-il regretté.

C'est pourquoi, a signifié le premier magistrat de la cité, la population qui est à la recherche d'un passé glorieux est heureux d'accueillir le chef de l'Etat dont la présence est un gage de l'amorce du développement du département. «Avec votre présence, Bocanda engage sa marche vers l'émergence. Car partout où vous êtes passé, le miracle s'est produit. La rédemption de notre cité est arrivée», a lancé le maire à l'endroit du chef de l'Etat.

Porte-parole des populations, Pokou Koffi a égrené le chapelet des préoccupations des populations. Il a évoqué les besoins d'adduction en eau potable, d'électrification villageoise, de la réhabilitation de l'hôpital général de Bocanda, du lycée de la ville, ainsi que des plusieurs écoles du département.

Le chef de l'Etat, en réponse, a dit avoir instruit le Premier ministre à prendre des dispositions pour y faire face. Aujourd'hui, le chef de l'Etat anime son meeting de clôture au stade Koné Samba Ambroise de Dimbokro, avant une conférence de presse en sa résidence de la ville.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Patriote

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.