Afrique de l'Ouest: Projet interopérabilité des services financiers numériques dans l'Uemoa - Le vice-gouverneur Abdoulaye Diop appelle à une mobilisation de tous les acteurs engagés

Le vice-gouverneur de la Banque Centrale des Etats de l'Afrique de l'Ouest (Bceao), M. Abdoulaye Diop appelle tous les acteurs engagés dans la mise en œuvre du projet de l'interopérabilité des services financiers numériques dans l'UEMOA au respect des engagements qui seront issus de la concertation régionale.

Il a lancé cet appel à l'ouverture de la concertation régionale de quatre jours, débuté ce lundi 30 septembre au siège de la Banque Centrale, à Dakar.

Selon celui, ce nouveau système viendra compléter et enrichir les infrastructures financières de l'Union (SIC1-UEMOA et STAR-UEMOA) pour apporter aux populations des services de paiement de proximité à coût abordable, plus rapide, qui offrent une connectivité totale à tous les types de paiements numériques.

Un arsenal qui doit contribuer à renforcer l'inclusion financière dans l'Union. A son avis, les experts sont unanimes pour dire que des paiements plus rapides sont importants pour améliorer les performances économiques des entreprises et des Etats.

Selon Abdoulaye Diop, les travaux de cette concertation régionale permettront de finaliser le plan de développement du projet d'interopérabilité des services financiers numériques. Pour lui, les feuilles de routes issues de ce plan traduiront les défis à relever avant et après le lancement du nouveau système interopérable. Des défis qui concernent la sécurité globale du système, la tarification des services interopérables et les commissions d'interchange, la qualité des services, la mise en œuvre d'une stratégie de communication, l'adoption rapide du cadre réglementaire de l'interopérabilité et la mise en place de la gouvernance du système.

A cet effet, le Représentant résident de la Banque Africaine de Développement au Sénégal, M. Adam Amoumoun estime que ce projet d'interopérabilité parait ambitieux et complexe mais il est d'une importance capitale.

A l'en croire, il vise l'inclusion financière de l'Union à travers le développement de l'écosystème des services financiers et l'intégration régionale de tous les moyens de paiement. Sa portée des impacts sur le développement est d'une envergure majeure.

D'où l'importance de cette concertation régionale qui, de l'avis du Directeur général de la stabilité et de l'inclusion financière, M. Ousmane Samba Mamadou, marque l'aboutissement d'un point de cadrage du projet.

Durant les quatre jours, les spécialistes et acteurs engagés dans la mise en œuvre vont à travers une plénières et des ateliers pour mesurer l'état d'avancement du projet, les résultats sur les réflexions menées sur les règles fonctionnels, sur le modèle économique, sur l'architecture technique de la plateforme... .

Pour rappel, au regard de l'essor des offres de services financiers électroniques innovants, la Banque centrale des états de l'Afrique de l'ouest a initié un projet d'interopérabilité des services financiers numériques en avril 2017 avec l'appui de la Banque africaine de développement et de la Fondation Bill &Melinda Gates.

D'un coût global de neuf millions six cent mille (9,6 millions) de dollars US, ce projet vise l'extension de l'interopérabilité monétique à l'ensemble des services financiers numériques.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Economie, Affaires et Finance

Plus de: lejecom

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.