Algérie: Recrutement avant fin 2019 de 260 nouveaux travailleurs aux mines de Ouenza et Boukhadra

Tebessa — Pas moins de 260 nouveaux travailleurs seront recrutés "avant fin 2019" par les mines de fer de Ouenza et Boukhadra relevant de la Société des mines de fer de l'Est (MFE) qui approvisionnent le complexe sidérurgique Sider El Hadjar (Annaba), a annoncé dimanche à Tébessa la ministre de l'Industrie et des Mines, Djamila Tamazirt.

En réponse aux préoccupations des citoyens de la commune de Ouenza (80 km au Nord de Tébessa), la ministre a indiqué que 260 nouveaux travailleurs seront recrutés "avant la fin de l'année en cours" et la liste finale des recrus sera affichée le 25 octobre prochain pour qu'ils rejoignent leurs postes et bénéficient de stages de formation aux techniques en vigueur pour l'extraction du fer brut".

Djamila Tamazirt a aussi relevé que le recrutement de ce nombre "important" de travailleurs pour les mines de Ouenza et Boukhadra permettra de résorber le déficit en main d'œuvre enregistré après les départs à la retraite et les démissions de nombreux agents et cadres depuis 2017, suite à la non régularisation de leurs situations et des conditions de travail.

Après avoir reçu des explications détaillées sur l'activité des deux mines qui approvisionnent le complexe Sider El Hadjar en matière première, la ministre a relevé l'importance de la préservation de la cadence de travail adoptée depuis près de 10 jours pour atteindre une moyenne de production de 7.000 tonnes/jour nécessaire pour garantir l'activité de production du complexe sidérurgique et reconstituer ses stocks.

Mme Tamazirt a affirmé, dans le même contexte, la nécessité de "dépasser" les problèmes socioprofessionnels qui ont causé les arrêts de travail et perturbations des mois de février et avril passé et réduit le niveau de production de l'année en cours, appelant à "multiplier les efforts pour rattraper ce déficit".

Une vaste opération d'entretien des équipements de ces deux mines a été, par ailleurs, engagée en coordination avec la Société de maintenance de l'Est.

Concernant la situation écologique et le problème des poussières dégagées par ces deux mines, générant des nuisances aux populations riveraines, la ministre a évoqué une nouvelle stratégie visant à réduire les émanations et protéger l'environnement par l'installation "avant la fin de l'année" d'appareils d'arrosage et de stations pour filtrer les poussières.

Au terme de sa visite, la ministre a suivi un exposé sur le secteur local de l'industrie et des mines et ses perspectives à moyen et long termes.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.