Le Conseil consultatif du Centre d'excellence de la CEA pour l'identité, le commerce et l'économie numériques réunis pour examiner les progrès accomplis

30 Septembre 2019

New-York, NY (26 septembre 2019) : La deuxième réunion du Conseil consultatif du Centre d'excellence de la CEA pour l'identité numérique, le commerce et l'économie, tenue en marge de la 74ème session de l'Assemblée générale des Nations Unies a examiné l'avancement des travaux du Centre et a salué les efforts fournis par la CEA pour faire progresser l'agenda numérique de l'Afrique.

La réunion, présidée par Danny Faure, Président de la République des Seychelles, a vu la participation du secrétaire du Cabinet du Ministère de l'information, de la communication et de la technologie du Kenya, le ministre de la poste et de l'économie numérique du Togo, le directeur général de l'ONUDI, le directeur du Bureau de développement des télécommunications de l'UIT et d'autres représentants de haut niveau d'organisations de l'ONU. Étaient également participé activement, le groupe Ant Financial Services, Mastercard, General Atlantic LLC, AppsTech, Mobino, entre autres.

Dans son allocution d'ouverture, le Président Faure souligne l'importance des technologies pour la réalisation des Objectifs de développement durable. Et dit que le moment est venu pour l'Afrique de mettre la technologie au service de la population et du développement.

La Secrétaire exécutive, Vera Songwe, quant à elle déclare que la CEA s'emploie à faire progresser l'agenda du numérique (DITE) pour l'Afrique, en partenariat avec la Commission de l'Union africaine. Elle dit également que le Centre d'excellence de la CEA reçoit et répond à un nombre croissant de demandes d'assistance et de collaboration de la part des pays concernant les différents aspects de la numérisation - l'identité, l'expansion du haut débit, l'assistance technique pour la stratégie numérique, les cadres juridiques pour l'identité numérique, le commerce électronique, les plates-formes, la connectivité à large bande, la fiscalité du secteur informel et beaucoup d'autres.

Elle ajoute que la CEA travaille en étroite collaboration avec la CUA dans l'élaboration de la stratégie de transformation numérique continentale (DTS) afin de faciliter la mise en œuvre de la ZLECA, y compris la formulation de principes-cadres pour une bonne identité numérique et l'économie numérique.

« Ces initiatives sont lancées sur tout le continent par le biais de plates-formes régionales », dit-elle, ajoutant qu'elles sont très importantes pour obtenir la volonté politique des dirigeants gouvernementaux de haut niveau dans tous les pays, car il s'agit d'un pas en avant majeur pour en faire un élément clé du programme prioritaire aux niveaux national et régional.

Le Conseil consultatif a examiné divers aspects de la numérisation, tels que l'identité, l'expansion du haut débit, l'assistance technique à la stratégie de transformation numérique en Afrique, les cadres juridiques de l'identité numérique, l'adoption de la technologie 5G ainsi que les constellations de satellites permettant à l'Afrique de faire un bond vers le reste du monde avec l'adoption rapide de la connectivité par satellite.

Le Conseil consultatif s'est penché sur les facteurs empêchant l'identité numérique et d'autres initiatives numériques, notamment le fait que très peu de gouvernements africains ont en place des programmes concernant l'identité numérique entièrement mis en œuvre. Ils ont également abordé l'impact de la stratégie de transformation numérique en Afrique ; le rôle spécifique que le secteur privé doit jouer dans la transformation numérique de l'Afrique ; la stratégie de collecte de fonds à adopter par le Centre afin de mobiliser davantage de ressources et de défis en matière d'interopérabilité entre les pays et sur le continent.

La réunion souligne que l'interopérabilité est essentielle pour le commerce, les échanges et les paiements dans le contexte de la Zone de libre-échange africaine (ZLECA), de même qu'une couverture satellitaire omniprésente permet à l'Afrique de mener la vague de la numérisation.

Le Centre de la CEA a noué plus de 25 partenariats et collaborations, notamment avec le Forum économique mondial, MasterCard, Visa, Omidyar Networks, Africa50 et EcoCash.

En outre, les travaux en cours comprennent des infrastructures pour l'accès et l'interopérabilité, la gouvernance et les politiques, le renforcement des compétences et des capacités, des plateformes pour le commerce électronique et les paiements, et l'identité numérique.

En collaboration avec ses partenaires, le Centre organisera un dialogue national multipartite (public, privé et civil) afin d'identifier et de travailler sur des projets de transformation numérique.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.