Congo-Kinshasa: Doing Business 2020 - La RDC absente de la shortlist des meilleurs réformateurs mondiaux

Malgré les quelques efforts fournis par la République démocratique du Congo (RDC) dans le cadre de l'amélioration du climat des affaires, le pays peine toujours à monter les escaliers. Dans la prépublication rendue publique par la Banque mondiale, la RDC est absente. Des efforts doivent encore être fournis.

Avant la grande messe prévue pour octobre prochain, la Banque mondiale a publié, il y a quelques jours, une liste restreinte des 20 économies mondiales ayant le plus amélioré leur environnement des affaires au cours des 12 derniers mois. Une liste qui sera réduite à 10, le 24 octobre, lors du lancement officiel du Doing Business 2020. Sur cette liste, la République démocratique du Congo n'y figure pas. Les quelques pays africains repris sont le Nigeria, le Togo, le Kenya, le Djibouti et le Zimbabwe.

Selon la Banque mondiale, le Djibouti a adapté son code du commerce afin de faciliter l'accès au crédit, protéger davantage les actionnaires minoritaires et améliorer les procédures de recouvrement. Les autorités djiboutiennes ont également mis en place un système de transactions sécurisées et un registre unifié des sûretés.

Selon les experts de la Banque mondiale, après sa retentissante percée de 19 places en 2018, le Togo s'apprête à rééditer un exploit de rang. Les équipes du Doing Business saluent la suppression de l'obligation pour les SARL de faire rédiger leurs statuts par un notaire. La banque s'était gardée l'an dernier, de valider la réforme du seing privé pour le Togo.

« La transparence du processus de délivrance des permis de construire a été améliorée», se félicitent les experts de la Banque mondiale. Par ailleurs, soulignent-ils, le raccordement à l'électricité, «devenu moins coûteux à la suite d'une décision de la compagnie d'électricité de réduire » à nouveau, cette fois-ci de 50% les frais de branchement, ainsi que l'instauration d'un bureau unique pour le transfert de propriété, sont des réformes qui devraient simplifier la vie aux nouveaux entrepreneurs.

Enfin, pour la deuxième année d'affilée, « le Togo a amélioré l'accès à l'information sur le crédit en élargissant la couverture du bureau de crédit, Creditinfo Volo, et en commençant à diffuser les données des sociétés de services publics».

En 2019, la République démocratique du Congo a enregistré des avancées significatives, notamment dans trois réformes mises en œuvre dans le cadre de l'amélioration du climat des affaires. Elle a cependant perdu deux places dans le classement annuel de 190 économies du monde évaluées par le Groupe de la Banque mondiale. La RDC était classée 184ème économie (alors qu'elle était 182ème en 2018) sur les 190 et s'en tire avec 36,85 points sur 100 en ce qui concerne la « Facilité des affaires ».

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: Le Potentiel

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.