Mauritanie: Le chef de l'État consulte le leader d'opposition Biram Dah Abeid

En Mauritanie, le chef de l'État poursuit ses consultations avec les leaders de l'opposition. Il a longuement reçu lundi dernier, le parlementaire et leader du mouvement abolitionniste IRA, Biram Dah Abeid, arrivé deuxième à l'issue de la présidentielle de juin dernier avec près de 19% des suffrages exprimés.

Lors d'une conférence transformée en meeting, mardi 1er octobre, Biram Dah Abeid a affirmé avoir évoqué avec le nouveau chef de l'État, Mohamed Ould Ghazouani, tous les problèmes liés aux violations des droits de l'homme, notamment la question de l'esclavage.

L'esclavagisme continue en Mauritanie, selon Biram Dah Abeid, qui a évoqué avec le président Ghazouani un cas précis. « J'ai pris comme exemple l'ignoble démarche, la honteuse démarche du juge du tribunal de Nouakchott sud qui a pris une position qui vise à blanchir les crimes contre l'humanité de l'esclavage perpétrés contre la petite Ghaya Maiga par les criminels esclavagistes », a-t-il déclaré.

Reconnaissance d'IRA

Le leader haratine, a révélé ses propositions faites au président mauritanien pour décrisper la situation politique dans le pays. « La reconnaissance du parti et de l'ONG des Droits de l'homme, le mouvement d'idée qui s'appelle IRA Mauritanie. Il faut aussi la cessation des poursuites judiciaires à caractère politique contre les opposants mauritaniens et des hommes d'affaires », poursuit-il.

Biram Dah Abeid dit avoir observé chez Mohamed Ould Ghazouani une volonté de trouver des solutions en vue de consolider l'unité nationale.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.