Cameroun: Institutions - Biodiversité en mode valorisation

Les chercheurs locaux appuyés par le Japon, dans le cadre de travaux ouverts hier à Douala.

Deux jours d'échange d'expériences entre chercheurs du Cameroun et d'autres pays de la Comifac (Commission des Forêts d'Afrique centrale) d'un côté, et acteurs du secteur privé japonais de l'autre. C'est le sens du forum sous-régional ouvert à Douala hier, 30 septembre, sur l'initiative de la Comifac, de la Jica et de la Giz. Des travaux portant sur les ressources génétiques, dont sont richement pourvus les pays du Bassin du Congo, lesquels n'en tirent toutefois pas le meilleur profit.

« La collaboration avec les chercheurs japonais doit justement nous permettre de valoriser toutes les ressources biologiques que nous avons dans notre sous-région. Ce que nous n'arrivons pas vraiment à faire pour le moment, par manque de connaissances dans ce domaine », a expliqué Victoire Eheth, coordonnateur national Comifac pour le Cameroun. L'opération suppose un inventaire préalable, ajoutera Mme Eheth.

En ouvrant les travaux, Landry Ngono Tsimi, conseiller technique n°2 au Minfof, représentant le ministre Jules Doret Ndongo, avait déjà souligné la « biodiversité exceptionnelle » de l'espace Comifac, « potentiel inestimable pour le développement socio-économique » de la sous-région. Le Cameroun et les autres pays de cet espace, déjà engagés dans la voie de la gestion durable de leur écosystème, ont tout intérêt à tirer profit de la valorisation engagée hier.

Cette nécessité apparaît d'ailleurs dans l'objectif global du forum : créer les conditions cadres de collaboration entre les chercheurs des pays de la Comifac et le secteur privé japonais sur l'exploitation des ressources génétiques. Entre autres résultats attendus, le partage d'expériences en matière d'exploitation des ressources génétiques, l'identification des opportunités de collaboration entre les laboratoires de recherche sur les ressources génétiques de l'espace Comifac et le secteur privé japonais, etc.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.