Cameroun: Littérature - Paul Biya encourage Djaili Amadou Amal

La lettre de félicitations du chef de l'Etat a été solennellement remise à l'écrivaine vendredi dernier à Maroua au cours d'une cérémonie très courue.

Après Madame Aïssatou Doumara Ngatansou distinguée à l'échelle internationale pour sa lutte contre les violences faites aux femmes et les mariages forcés, une autre digne fille de l'Extrême-Nord vient de remporter, toujours cette année, un autre prix qui fait la fierté du Cameroun; il s'agit de l'écrivaine Djaili Amadou Amal. Cette dame originaire de Maroua a, en mai dernier remporté le prix panafricain 2019 au salon du livre de Paris pour son ouvrage « Munyal, les larmes de la patience ».

« Cette distinction qui vous honore vient récompenser votre talent d'écrivaine et fait la fierté des auteurs camerounais. Puissent vos prochaines œuvres littéraires connaître toujours du succès », écrit le président de la République, Paul Biya à la lauréate. Cette lettre d'encouragements a été solennellement remise à son illustre destinataire le vendredi 27 septembre 2019 par Oumar Bichaïr, l'inspecteur général des services régionaux. Cette cérémonie a eu lieu à l'esplanade des services du gouverneur. C'était à la faveur de la clôture de la quatrième édition de la rentrée culturelle et artistique, en présence de Moktar Ousman Mey, le secrétaire général du ministère des Arts et de la Culture.

En lui remettant cette correspondance historique de la plus haute personnalité de la République, le représentant du gouverneur de la région de l'Extrême-Nord a recommandé à Madame Djaili Amadou Amal de ne jamais baisser les bras et de poursuivre dans la voie qu'elle a si bien tracée. « Grâce à votre plume, vous avez hissé très haut le drapeau camerounais », lui a-t-il dit en signe d'encouragement.

Cette cérémonie, riche en sons et en couleurs qui a drainé un parterre impressionnant de personnalités de tout bord s'est achevée par la remise des attestations de participation aux meilleurs artistes qui se sont positivement distingués tout au long de cette édition de la rentrée culturelle et artistique dont l'ouverture, au « village artisanal » de Maroua avait été présidée par Midjiyawa Bakari, le gouverneur de la région de l'Extrême-Nord.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.