Burkina Faso: Thomas Sankara - 32 ans après, les assassins courent toujours

Le capitaine Thomas Sankara

Dans le cadre de la commémoration du 32e anniversaire de l'assassinat du président Thomas Sankara, le Front progressiste Sankariste (FPS) et le Comité international Mémorial Thomas Sankara (CIM-TS) ont organisé une conférence de presse au siège de l'Union pour la renaissance/Parti sankariste (UNIR/PS) à Ouagadougou. Lors de la rencontre, les organisateurs ont donné des détails du programme des 72 heures prévues pour la manifestation. C'était le mercredi 2 octobre 2019.

Parmi les animateurs de la conférence, il y avait Me Bénéwendé Sankara de l'UNIR/PS, entouré de Nebnoma Edouard, président du Front des forces sociales (FFS) et du comité d'organisation et de Luc Damiba, secrétaire général du CIM-TS. Comme d'habitude, les conférenciers du jour étaient masqués par les caméramans qui formaient un épais écran devant le présidium. Les premiers propos de M. Bénéwendé étaient d'un ton qui rappelait la ferveur révolutionnaire des années 80. « Le 15 octobre 1987, tombait les armes à la main le président Thomas Sankara, sous les rafales ignobles et lâches d'une traîtrise pro-impérialiste incarnée par Blaise Compaoré qui a choisi d'entrer dans l'histoire à reculons, pour paraphraser le chanteur ivoirien Alpha Blondy. Avec lui, 12 de ses compagnons seront littéralement et sauvagement exécutés », a-t-il rappelé.

Et M. Bénéwendé de poursuivre : « 32 ans après, les assassins de Thomas Sankara continuent de courir même s'ils sont rattrapés par l'histoire et déjà condamnés par l'histoire de notre peuple qui, dans sa marche héroïque, a légitimement réhabilité Thomas Sankara en s'insurgeant d'ailleurs un mois d'octobre, il y a 5 ans, contre les bourreaux du père de la Révolution et de ses compagnons. Notre peuple insurgé chassa ainsi dans le déshonneur Blaise Compaoré et ses thuriféraires du pouvoir ».

Notons que le choix de la date du 2 octobre pour la rencontre avec la presse n'est pas anodin : ce jour mémorable est la date anniversaire du Discours d'orientation politique (DOP), fondement idéologique de la Révolution d'août 1983. La commémoration du 32e anniversaire de l'assassinat de Thomas Sankara est placée cette année sous le thème de la lutte contre le terrorisme. Le FPS, dans une posture de défenseur de la liberté, veut « vaincre le terrorisme par la mobilisation populaire », en appelant le peuple courageux et résilient à se dresser contre « le radicalisme infantile, le populisme stérile et l'extrémisme violent ».

Pour la journée du 2 octobre 2019, un don de livres pour la future bibliothèque Thomas Sankara est prévu. Pour le reste, la journée du 15 octobre, la commémoration débutera par des messes de requiem dans les églises, suivies d'un cross populaire de soutien aux FDS. La journée s'achèvera par la découverte de la statue corrigée du leader historique de la révolution. Les 72 heures de commémoration se clôtureront par un concert musical intitulé « justice pour Sankara ».

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Observateur Paalga

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.