Congo-Kinshasa: Groupe Scolaire du Mont Amba - Les élèves du secondaire dans la rue

3 Octobre 2019

Les élèves du secondaire du Groupe scolaire du Mont-Amba étaient dans la rue hier mercredi 2 octobre 2019 dans la rue. A travers une marche improvisée qui est partie de l'enceinte de l'Institut 1, avec comme point de chute le bâtiment administratif de l'Université de Kinshasa, où ils ont été reçus par le Secrétaire Général Académique, ces élèves n'avaient eu qu'un seul message, «Nous voulons étudier ».

Ils n'ont pas digéré l'arrêt des cours observé par les enseignants depuis le samedi 19 septembre 2019. Pour eux, il est inadmissible qu'au moment où l'actuel Président de la République accorde une attention particulière à l'éducation et la formation de la jeunesse, que leurs enseignants s'illustrent par un comportement anti-patriotique.

Raison pour laquelle ils ont voulu connaître le vrai motif qui fait qu'ils ne puissent pas suivre les cours. C'est pourquoi, avant de se tourner vers les autorités académiques, ils ont commencé par leur Directeur Général. Se retrouvant sans interlocuteur au niveau de leur école, ces élèves ont décidé de passer à la vitesse supérieure.

Encadrés par des éléments de la garde universitaire, ils ont pris le chemin du bâtiment administratif. Là, en bon père de famille, le Secrétaire Général Académique de l'Unikin, qui s'est présenté devant les enfants, a promis une suite favorable, le temps de se réunir avec la délégation syndicale du Groupe Scolaire du Mont Amba pour une solution adéquate.

Satisfaits de la réponse donnée par le Secrétaire Général Académique, les élèves ont pris le chemin du retour vers l'école. Mais, ils ont déploré le fait qu'il serait encore plus rassurant s'ils sieont reçus par le Recteur. Ils n'ont pas bien digéré le fait que le numéro un de l'Université de Kinshasa ait quitté le site universitaire alors qu'il les voyait venir.

Par ailleurs, il faut signaler que la grève déclenchée par les enseignants du niveau élémentaire et ceux de la 7ème et 8ème années de cette école a même affecté les classes supérieures. Phénomène incompréhensible par des élèves des classes montantes dont les parents payent et doivent payer normalement. Ce qui est à craindre est le fait que si des mesures sérieuses et rapides ne sont pas prise, ces enfants une fois de plus dans la rue. D'où la nécessité pour les autorités scolaires et académique de trouver des solutions rapides au lieu d'afficher des comportements comme celui du GS Mont-Amba. LP

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: Le Phare

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.