Ile Maurice: Secteur cannier - Un Mauritius Cane Syndicate réclamé

Après son grand rassemblement du 22 septembre, le Mouvement Ti Planter Cannes a tenu un point de presse, hier, pour faire état de la situation de ses membres. Les petits planteurs veulent un nouvel organisme pour gérer le marketing et l'exportation du sucre.

Celui-ci serait donc responsable de la gestion des finances du secteur cannier. «L'argent de la canne à sucre et de la bagasse sera ainsi géré par ce nouvel organisme», a soutenu l'un des porte-parole du mouvement, Kreepalloo Sunghoon. Les petits planteurs ne font pas confiance aux autorités actuelles et réclament la création d'un Mauritius Cane Syndicate pour remplacer le Mauritius Sugar Syndicate. «Les petits planteurs veulent ce changement car ils ne produisent pas de sucre mais travaillent la canne», a expliqué Kreepalloo Sunghoon.

Il a fait ressortir que les petits planteurs n'ont pas apprécié que le Premier ministre n'ait pas répondu favorablement à leur invitation. Le Mouvement Ti Planter Cannes compte poursuivre son combat pour toucher Rs 2 500 par tonne de canne.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.