Congo-Kinshasa: Kananga - Dix nouveaux bâtiments pour l'Institut supérieur des techniques médicales

Améliorer le cadre de travail pour un enseignement de qualité, c'est le défi que le comité de gestion de l'établissement, conduit par le Pr Mukandu Leyka, vient de relever.

L'institution d'enseignement médical vient de faire peau neuve avec la construction de dix nouveaux bâtiments comprenant chacun deux cents places ayant aujourd'hui la capacité de contenir plus de deux mille étudiants. Le personnel enseignant pourra ainsi dispenser des cours aux étudiants dans de bonnes conditions. En effet, cet établissement manquait des locaux allant jusqu'à en louer .

D'autres projets de moderniser l'Institut supérieur des techniques médicales (ISTM)/Kananga sont en vue. Le comité de gestion voudrait, dans un avenir très proche, ouvrir un centre de recherche en sciences médicales et sociales ; construire un bâtiment qui abritera la bibliothèque, la salle de lecture, la salle technique et trois grands auditoires. En sus de cela, il envisage la construction d'un centre médical avec les services annexes, d'un amphithéâtre et d'une aumônerie des étudiants.

Lors de la cérémonie de collation des grades académiques, il y a près de trois mois, le comité Mukandu s'était dit déterminé à imprimer une nouvelle image à cette institution. Le directeur général de l'ISTM/Kananga avait ainsi placé son mandat sous le signe d'assurance qualité et sa gestion axée sur trois missions dont l'enseignement, la recherche et le service à la population. Il s'était aussi engagé à lutter contre les antivaleurs qui avaient peau dure au sein de cet établissement d'enseignement médical. Pour preuve, deux coordonnatrices qui avaient trempé dans ces sales pratiques depuis longtemps ont été tout simplement révoquées.

Rappelons que l'ISTM/Kananga organise le cycle de graduat et le cycle de licence dans quatre sections. La cinquième sera organisée à partir de cette année académique 2019-2020. Il s'agit des sections sciences infirmières, techniques de laboratoire ; gestion des institutions de santé; nutrition diététique et la nouvelle filière d'hygiène et assainissement. Cet établissement d'enseignement médical s'est fixé deux objectifs institutionnels majeurs, à savoir former des cadres spécialisés dans le domaine des sciences et des techniques médicales et paramédicales et organiser la recherche sur l'adaptation des techniques et technologies nouvelles aux conditions de la République démocratique du Congo et de conférer des grades légaux, conformément aux dispositions légales et règlementaires sur la collation des grades académiques.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.