Congo-Brazzaville: Finances - Phase test d'un nouveau logiciel de suivi de la gestion budgétaire

Le système intégré de gestion des finances publiques (Sigfip) devra être lancé le 4 novembre. L'annonce a été faite récemment à Brazzaville, à l'issue de la onzième session du comité de pilotage des projets de la réforme du système d'information.

Le nouveau système intégré de gestion en double n'est autre que la fusion de l'ancien système intégré des dépenses et recettes de l'Etat et du nouveau système intégré de gestion des finances publiques (Sigfip). Le président du comité de pilotage, en l'occurrence le ministre des Finances et du budget, Calixte Nganongo, veut accélérer le processus de modernisation des services sous-tutelle.

Après le succès enregistré dans la phase test marquée par la mise en œuvre de la procédure « Premier arrivé, premier servi » et expérimentéé dans quatre ministères, notamment Finances et budget, Intérieur et décentralisation, Construction et Hydrocarbures, le lancement du Sigfip concernera tous les autres ministères ainsi que les institutions territoriales.

Au cours des travaux, le Comité de pilotage (Copil) a examiné quatre autres points inscrits à l'ordre du jour, à savoir la présentation et le lancement de la collecte de masse des personnes physiques du projet Numéro d'identification unique (NIU), les points de décision, le suivi des paiements au Trésor public et les points d'information sur le projet e-douanes et téléservices.

Pour ce qui est du projet NIU, son présentateur, Henri Jacques Kiénaka, a indiqué que les six premiers mois de sa phase de déploiement sur l'ensemble du territoire national nécessiteront trois cent quarante agents, quatre-vingt-dix stations mobiles, deux centres de personnalisation, etc.

En ce qui concerne les informations sur la plate-forme web e-douanes, son fonctionnement en phase expérimentale de ses trois modules, notamment la e-pay, le web-tracker et le e-tracking a été approuvé par les membres du Copil.

A cet effet, il a été recommandé l'accès aux participants à toutes les conclusions de sessions antérieures et futures ainsi que l'élaboration et la budgétisation d'un plan de communication en vue de vulgariser tous les projets de la réforme du système d'information.

« Loin de nous l'idée de confondre vitesse et précipitation, ces réformes doivent être bouclées en 2019, et être mises en œuvre dès 2020 », a conclu le président du Copil, Calixte Nganongo.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.