Congo-Kinshasa: Les Congolais jugent modique le budget du gouvernement estimé à 7 milliards USD

Un budget de 7 milliards USD pour une population estimée à plus de 80 millions d'habitants éparpillés sur un territoire de plus de 2 345 000 Km² reste modeste à tout point de vue. De la classe politique à la Société civile en passant par les parlementaires, tout le monde juge modique le projet de budget que le Premier ministre Sylvestre Ilunkamba s'apprête à déposer au bureau de l'Assemblée nationale.

Le gouvernement que dirige le Premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba prévoit de déposer incessamment au bureau de l'Assemblée nationale un projet de budget estimé à 7 milliards USD pour l'exercice 2020.

Lors du 3ème Conseil des ministres de vendredi dernier, le vice-Premier ministre, ministre du Budget, Jean-Baudouin Mayo, a informé le gouvernement des préparatifs par rapport à l'élaboration du projet de budget 2020 dont les grands agrégats sont déjà arrêtés avec un budget en équilibre en recettes et en dépenses de 7 milliards USD et un taux de croissance de 5,4% pour l'exercice 2020.

La communication de cette information a soulevé un tollé général dans l'opinion publique en République démocratique du Congo. Personne n'est dupe pour croire que le gouvernement peut efficacement répondre aux défis qui se posent avec un budget de 7 milliards USD.

La gratuité de l'enseignement de base, la gratuité des soins de santé des militaires et policiers, la mise en œuvre du Plan national du numérique, la modernisation de l'agriculture, la construction des infrastructures de base, la création d'un Fonds de soutien aux jeunes entrepreneurs, l'électrification de la RDC ou encore l'augmentation des salaires des fonctionnaires, des militaires et policiers, sont autant de besoins qui viennent s'ajouter aux dépenses fixes comme le fonctionnement des institutions de la République, la pacification du pays et la lutte contre l'épidémie à virus Ebola. Toutes ces dépenses nécessitent beaucoup de moyens financiers que le gouvernement ne dispose pas.

Pourtant, des niches qui pouvaient permettre au gouvernement d'accroître sensiblement les revenus publics existent. Dès lors, des parlementaires, des députés et sénateurs, des acteurs de la Société civile et bien d'acteurs politiques ne sont d'avis que ce budget estimé à 7 milliards sera à mesure de concrétiser les nombreuses promesses du président de la République.

Les Congolais sont allés massivement aux élections du 30 décembre 2018 pour espérer un changement intégral, surtout dans le sens de l'amélioration des conditions de vie de la population. Présenter un budget de 7 milliards USD passe pour une méconnaissance de cette réalité. Quoiqu'il en soit, avec ce niveau de budget, rien de substantiel ne sera fait. Surtout que c'est un budget qui est en deçà même de certains budgets présentés par les gouvernements précédemment.

La République démocratique du Congo a vocation de grandeur. Et, les dirigeants qui incarnent le pouvoir devraient être en mesure de traduire la grandeur de ce pays dans les faits et gestes. Quand est ce qu'on va mettre fin au paradoxe selon lequel un peuple pauvre vit dans un pays scandaleusement riche ? Ça devrait être la première mission de l'actuel gouvernement parce qu'issu de l'alternance.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Le Potentiel

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.