Congo-Kinshasa: Sécurité - L'opération "Coup de poing" lancée

Un phénomène qui fait rage depuis ces deux dernières années, celui des enlèvements répétitifs et récurrents dans la ville de Kinshasa, par des criminels qui utilisent des voitures taxis appelées "Ketch". E se faisant passer pour des simples passagers, ceux-ci usent de ce moyen pour tromper la vigilance de la population.

Actes de vol, viol,... sont donc commis. Et, d'autres victimes sont jusqu'à ce jour recherchés par leurs familles, présumés morts car, aucune trace de vie n'est signalée et certains dont les corps sont jetés dans la rue après être dépouillés de ce qu'ils possédaient. Ainsi, le Commissariat provincial de la police a lancé, depuis le lundi dernier, une opération consistant à écarter les voitures taxis dont les vitres n'ont pas été déteintes, conformément au moratoire qui leur avait adressé, qui a expiré depuis le 30 septembre, afin qu'ils se mettent en ordre. Cette décision concerne aussi les motocyclistes qui commettent des infractions similaires.

L'heure est venue à l'application de l'opération "Coup de poing" dans le secteur de transport routier, frappant principalement les voitures taxis ketch, dont plusieurs plaintes sont parvenues au Commissariat provincial de la police, dues aux enlèvements répétitifs causés par des criminels en complicité avec des conducteurs de ces véhicules.

De ce fait, des équipes de la police de différentes unités du commissariat ont été déployées depuis mardi 1er octobre, dans certains carrefours et sur les grandes artères de la capitale. Ces derniers ont mis des mécanismes pour traquer ces conducteurs dont les vitres de leurs véhicules sont toujours fumées, ne permettant pas de voir avec exactitude les passagers à bord, ce qui accentue l'insécurité. Faisant l'objet de terreur, nombreux préfèrent actuellement prendre les taxis-bus et bus en lieu et place de ces taxis. Raison pour laquelle, le Commissariat provincial s'est décidé de prendre le taureau par les cornes, partant restaurer la sécurité dans la ville de Kinshasa.

Ils ne sont pas les seuls à être ciblés, les conducteurs de motos aussi sont concernés par cette initiative, roulant comme bon leur semble, ces derniers opèrent aussi sur cette même lancée. Interdits d'emprunter le périmètre de la commune de la Gombe, ces derniers en font à leur tête, ils roulent à grande vitesse et mettent en danger la vie des passagers mais aussi la leur, et certains en profitent pour voler en plein jour.

Suite à cela, les interpelés seront contraints d'être acheminés sous la bonne escorte des éléments de la police, où leurs véhicules et motos seront mis à la fourrière, jusqu'au paiement des amendes leur infligées, et il en sera ainsi jusqu'au constat d'un changement positif.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.