Burkina Faso: Sixième RAF - Un démarrage en trombe

Thierry Hot, le fondateur du RAF, a remercié le Burkina Faso qui s'est mobilisé «Nous sommes là pour inviter les investisseurs belges à investir au Burkina Faso en raison de son fort taux de croissance et d'un bon climat de affaires», reprend en écho Idrissa Nassa, P-DG de Coris Bank international et conseiller spécial du président de la Chambre de commerce du Burkina au nom duquel il s'exprimait.

Le ministre en charge du Commence, Harouna Kaboré ira plus loin en donnant un plus large aperçu des potentialités économiques du pays et les raison pour y investir. Situé au cœur de l'Afrique de l'ouest, le Burkina Faso dispose de 9 millions d'hectares de terres exploitables dont une bonne partie non encore exploitée. Il occupe le 4e rang en termes d'élevage en Afrique de l'ouest. Le secteur est encore perfectible et a besoin d'investisseurs.

Et ce n'est pas tout. Le pays enregistre un taux de croissance supérieur à 6% et un taux d'ensoleillement qui en fait le terrain naturel pour produire de l'électricité. Sur ce plan, la bonne nouvelle qui a été portée aux hommes d'affaires belges mais aussi maliens, congolais ou guinéens présents, est qu'il y a de la place pour tous dans la production d'électricité, avec un système de revente à la Sonabel à un taux «intéressant».

Les éventuels investisseurs peuvent même compter sur les hommes d'affaires du Burkina qui se disent prêts à accompagner tout potentiel investisseur en leur fournissant appui et conseils grâce à leur bonne connaissance du terrain. Ceux qui le désirent pourraient également investir dans la téléphonie mobile en s'offrant la quatrième licence disponible ou dans le programme 40 000 logements lancé par le gouvernement.

On peut noter une forte participation burkinabè à cet événement qui draine également des personnalités africaines et européennes. Le Burkina Faso est conduit par le Premier ministre, Christophe Dabiré. La délégation compte aussi le ministre en charge du Commerce, Harouna Kaboré, Oumarou Idani, en charge de Mines.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Burkina Faso

Plus de: Fasozine

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.