Cameroun: Petits ruminants - 130 000 vaccins pour le Littoral

Le gouverneur Samuel Dieudonné Ivaha Diboua a immunisé une chèvre le 3 octobre 2019, marquant le lancement de cette campagne gratuite dans la région

Toutes les conditions de succès de cette campagne de vaccination sont réunies. Le matériel de vaccination ainsi que le personnel qualifié sont disponibles et prêts à vacciner ».

C'est par ces propos que le délégué régional du ministère de l'Elevage, des Pêches et des Industries animales (Minepia) du Littoral, Dr Seini Boukar, a conclu son discours lors de la cérémonie de lancement de la campagne de vaccination contre la peste des petits ruminants hier, 3 octobre.

Cérémonie présidée par le gouverneur, Samuel Dieudonné IvahaDiboua qui a souligné, avec un brin d'humour, l'importance des chèvres et moutons dans la vie des communautés en citant un adage de la région de l'Ouest.

« Vous pouvez tout refuser dans la vie à un Bamena, sauf le priver de la viande de chèvre », a-t-il déclaré, non sans souligner que ces ovins et caprins constituent un moyen de subsistance pour nombre de populations, une importante source de viande, de lait... Ils sont pour beaucoup la voie de sortie de la pauvreté.

A en croire Dr Seini Boukar, la région dispose d'un potentiel de production élevé et diversifié de petits ruminants. Un potentiel qui fait face à des contraintes sanitaires considérables telle que la peste des petits ruminants, qui limite la productivité de troupeaux, gage de la sécurité alimentaire de la population.

« La présente campagne vise à trouver des solutions à la peste des petits ruminants, qui est une maladie virale dévastatrice des troupeaux de chèvres et de moutons », a rappelé Dr Seini Boukar. Pendant un mois et sur trois années consécutives, les équipes de vaccinateurs du Minepia vont vacciner gratuitement le cheptel

La stratégie utilisée sera celle du porte à porte. Les petits ruminants ciblés sont ceux âgés de plus de trois mois.

Les éleveurs, à travers leur porte-parole, voient en cette campagne une solution idoine aux problèmes sanitaires de leurs cheptels. « Nous faisons face à la peste des petits ruminants qui décime souvent nos troupeaux.

Nous enregistrons de nombreuses pertes économiques suite au taux de mortalité élevé de nos chèvres et moutons. Nous remercions le Minepia pour cette vaccination », a déclaré Hassana Haman Missa, porteparole des éleveurs de petits ruminants.

Le gouverneur Samuel Dieudonné Ivaha Diboua a vacciné à titre symbolique la première chèvre, donnant ainsi le ton de cette campagne qui est organisée par le Minepia à travers le Projet de développement de l'élevage.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.