Congo-Brazzaville: Economie numérique - Un secteur encore à promouvoir

La conférence internationale JCertif, une plate-forme constituée des passionnés des techniques de l'information et de la communication a organisé, du 3 au 5 octobre à Brazzaville, une rencontre sur le thème « Le paiement mobile à l'épreuve du numérique », au cours de laquelle il a été souligné la nécessité de développer ce secteur dans le pays.

La rencontre, la dixième du genre, constitue un cadre permettant aux décideurs publics et privés ainsi qu'aux professionnels et au public d'échanger et de partager les expériences en matière du numérique. Elle vise à susciter auprès des jeunes l'appropriation de ce secteur et de promouvoir la culture de l'innovation et de l'entrepreneuriat.

Présidant la cérémonie d'ouverture, le ministre des Postes, des télécommunications et de l'économie numérique, Léon Juste Ibombo, a déclaré : « Nous devons développer une culture numérique à tous les niveaux, pour permettre à l'ensemble de la population à tous les niveaux d'en tirer pleinement profit », avant d'ajouter : « Nous ne devons pas subir la quatrième révolution numérique, mais plutôt la vivre pleinement, afin d'en saisir toutes les potentialités, en modifiant nos manières de travailler jusqu'au cœur de nos services publics ».

Outre le thème principal, les participants ont également débattu autour des thématiques telles la monétique et paiement, l'identification et sécurité puis le e. gouvernance et services.

Les partenaires ont réitéré, à cette occasion, leur engagement à accompagner cette conférence. Signalons que pour arrimer le Congo au développement de l'économie numérique, le gouvernement a procédé notamment à l'implantation des infrastructures indispensables.

De cette volonté gouvernementale découle également la stratégie nationale de développement de l'économie numérique, un outil essentiel pour ériger le pays en véritable société de l'information grâce au développement du E. gouvernement qui consiste à généraliser l'utilisation des techniques de l'information et de la communication dans les administrations afin d'améliorer le service public et la gouvernance ; le E. business visant à promouvoir le secteur privé dans les transactions électroniques ; en fin le E. citoyen.

Le cadre institutionnel mis en place a évolué avec l'Agence nationale de sécurité des systèmes d'information, créée pour apporter une réponse coordonnée en cas d'incidents et de prévenir les éventuelles crises liées au numérique.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.